L'Opéra d'Alger au pied des Tournants Rovigo et la place Bresson
ou place de l'Opéra (1938) ou place Aristide Briand

La rue Dumont d'Urville finit avec la rue de Constantine au point où se font face le square Aristide Briand (dit Bresson) et la place de l'Opéra à gauche, d'où l'on accède au théâtre et au cercle militaire séparés par la rue Corneille.

url de la page : http://alger-roi.fr/Alger/opera/opera.htm
modifié le 29-1-2005...+ sept. 2016

19 Ko
retour
 
16-11-2004
Histoire de l'Opéra d'Alger par Fernand Arnaudiés
5-12-2009
L'Opéra municipal d'Alger de 1830 à 1939 ......Une idée du général comte Clauzel
13-11-2008
La saison Théâtrale à Alger- extraits de "La Terre d'Algérie" (ancienne Algérie Hivernale) 11ème année n° 21, Noël 1920
mars 2014
- Ce que sera notre nouvel opéra - 1938
-
Les travaux de réfection de l'Opéra municipal sont entrepris activement
- Le cyclorama de l'Opéra d'Alger est mis en place
- 1938
18-1-2012
ANDRÉE ESPOSITO, soprano. Née à Hussein-Dey - Courte biographie, vidéo musicale...
mai 2016
Saison 1907-1908, direction et troupe
mai 2016
Saison 1919-1920, direction et troupe
28-10-2008
Saison 1940-1941, direction et troupe - livret feuilletable
3-11-2008
Saison 1941-1942, direction et troupe - livret feuilletable
17-10-2008
Saison 1948-1949, direction et troupe - Extrait du programme de la saison (voir)
16-10-2008
Le programme de la saison 1948-1949 que l'on peut feuilleter...C'est lourd mais ça m'a amusé de le fabriquer.
  Le programme de la saison 1948-1949 que l'on peut feuilleter...Le même que ci-dessus mais en plus léger donc moins lisible
5-11-2010
Saison 1949-1950, livret feuilletable, en trois parties
7-10-2008
Acquisition de cordes de remplacement pour les violons et violoncelles de l'orchestre municipal.
16-8-2008
Règlement à M. Rouane, Chef d'orchestre et Directeur de musique à l'Opéra, des frais de déplacement de Toulouse à Alger. et Entretien des pianos.
19-5-2008
le THEATRE d'expression ARABE
19-5-2008
PRÉLUDE A LA SAISON THÉATRALE 1953-54 - Le répertoire de l 'OPÉRA
15-3-2008
Le ténor Fernand FANIARD
8-10-2007
Gaby Serra : une jeune Algéroise dirige avec brio les plus grands orchestres
12-9-2007
Le corps de ballet orgueil de l'Opéra
  Alger, le théâtre municipal extrait : pieds-noirs d'hier et d'aujourd'hui, n°27,juin 1992.Texte : M.S.
  Plan de l'intérieur
  En relisant le programme, texte de Pierre Dimech
  Léonide Olivier-Sportiello , cantatrice algéroise
  Une voix d'or venue d'Alger : Irène Jaumillot
  Jean Cavallo, le baryton aux 75 rôles, texte et photo, par France Léon.
  Galerie d'aperçus n°1 : cartes postales
  L'Opéra d'Alger ,extrait de la revue du GAMT n°59, 1997/3
29-01-2005
Camille Saint-Saëns, algérien
  HISTOIRE D'UNE VIE : Van GHELE Charles, François , extrait d'une partie de l'article paru dans la revue du GAMT n°73 , 2001/1
  programme 1944-45
  programme 1945-46
  page 5 du programme officiel de la saison 1946-1947
  programme 1947-48
7-10-2006
une galerie : artistes, représentations,..
30-12-2004
Choristes et danseuses, 4 photos envoi de Pierre Mezrahid
6-10-2005
L'épopée de la Marseillaise

----Sur la façade à g:, une plaque rappelle que le poète Regnard fut esclave à Alger de 1678 à 1681; à dr., une autre plaque indique que Miguel Cervantès y fut captif de 1575 à 1580.
-----La salle, entièrement rénovée depuis la dernière guerre, dispose d'un aménagement des plus modernes. Au-dessus de la scène, un haut-relief d'André Greck représente Apollon et les Muses.
-----À dr. de l'Opéra, le Cercle militaire (entrée principale par l'escalier de la rue Corneille) provient de la transformation de deux casernes de janissaires, dont l'une existait déjà en 1595,l'autre fut remaniée en 1728.
-----On y voit : une terrasse avec de beaux palmiers, une cour mauresque qu'ombragent de grands ficus, la salle des maréchaux que décorent les portaits des gouverneurs et généraux les plus populaires de l'Algérie.
-----Derrière l'Opéra, un escalier à double volée monte jusqu'au niveau de la place de la Lyre
-----Parallèlement au boulevard de la République, à l' angle N: E. du square Aristide-Briand, s'amorce la rue Bab Azoun, à arcades construites de 1830 à 1840; c'est une des plus animées et des plus commerçantes.
-----À g., la rue du Docteur-Charles-Aboulker, bordée de boutiques occupées par petits commerçants ou artisans, passe devant le temple protestant, longe la place de Chartres (marché couvert), dessert de nombreuses et pittoresques boutiques de musulmans, aboutit enfin à la place Cardinal Lavigerie.