Kouba, huitième arrondissement d'Alger
* Rappel : le 8è arronissement : Birmandreis - Kouba (Hydra - La Redoute - Le Golf - Les Sources - Sapinière - Gué de Constantine - Vieux Kouba)

-------Guides Bleus de 1938 : 8 k.5 d'Alger : Kouba, village de 12,900 hab., dont 6,885 indigènes, fondé en 1832 par un premier contingent d'émigrants alsaciens. Sa position sur une hauteur (127 m.) est des plus belles (phare pour l'aviation); on domine le Hamma et tout le panorama de la baie décrivant sa courbe d'Alger à Matifou. Kouba doit son nom à la koubba édifiée en 1543 par hadj Pacha et qui sert de chapelle dans le jardin d'un ancien séminaire fondé en 1853; actuellement centre des Invalides de guerre de l'Afrique du Nord. Statue du. général Margueritte (1887), qui passa sa jeunesse à Kouba. Monument aux morts. Annexe de l'Institut Pasteur. Orphelinat Saint Charles des soeurs missionnaires d'Afrique. Marabout de Sidi Garridi, pèlerinage au début de juillet.


url de la page : http://alger-roi.fr/Alger/kouba/kouba.htm
Your browser doesn't support Java!

mise sur site le 21-06- 2002 ....1er jour de l'été à 13 h 35
..màj: oct. 2015

 
13 Ko / 9 s
retour
 
  • AMICALE DES ANCIENS KOUBEENS -19, rue de la Mairie - 45170 CROTTES EN PITHIVERAIS - Tél. 02 38 39 42 54 - aaklouisgomes@ aol.com et son Président M. Louis GOMES,
  Galerie de cartes
  photos de classe (Vieux Kouba)
juin 2013

A propos de Jean Eugène Fromageau qui, en tant qu'architecte diocésain, a construit la basilique Notre Dame d'Afrique à Alger et réalisé le grand séminaire de Kouba

  Djenane Ben Omar"(jardin)
16-3-2008

Alger - l'Algérie - BREVES MONOGRAPHIES COMMUNALES - Les six communes de la ceinture du Fahs
KOUBA -  
Texte, illustrations : Georges Bouchet

9-2-2010
L'action de l'armée en faveur des jeunes et des femmes en Algérie
  Kouba, lieu de lumière , texte de René Pedemonte, pnha n°59,juillet 1995.
  Acrostiche de Martin Grazi, pnha n°59, juillet 1995.
  Mon Kouba, notre village perdu ! un poème de Marcelle Chamayou
  Kouba, texte de E. GAUDET, 1931, Editeur à Alger ,Conseiller Municipal de Kouba
  Monseigneur Barthélémy Clément COMBES, Archevêque d'Alger de 1908 à 1917
  En février 1832, soixante-treize familles originaires de Prusse rhénane, de Bavière, et du Wurtemberg - cinq cents personnes environ - étaient abandonnées au Havre par un agent recruteur qui devait les faire passer en Amérique du Nord. Le gouvernement français réalisait avec elles, la toute première tentative de colonisation à Kouba et Dely Ibrahim.