LA CALLE

A 25 km. de la frontière tunisienne, le port de La Calle, le seul de l'Algérie qui soit ouvert vers l'Ouest- Nord-ouest, entre une presqu'île et le rivage, est fréquenté uniquement par des voiliers en raison de la faible profondeur de son unique bassin. 198 navires en 1938 représentant 4.000 tonneaux de jauge totale sont entrés et sortis. Il est utilisé pour le ravitaillement de la, région avoisinant immédiatement La Calle, depuis Le Tarf au Sud-ouest, à l'embranchement des routes nationales N 12 et 16, jusqu'à Lacroix au Sud-Est, dernier village algérien avant la Tunisie sur la route Bône-Tunis par Aïn-Draham. Les importations représentent 8o % du tonnage total (3.700 tonnes en 1938) des marchandises ayant transité par le port. Au retour, les voiliers emportent un peu de charbon de bob, de liège et d'écorces à tan.


url de la page : http://alger-roi.fr/Alger/
la_calle/la_calle.htm
mise sur site : juin 2012...+ février 2016

50 Ko
retour
 
La Calle,
La Calle, carte Algérie Tunisie, Michelin n° 172
juin 2012
galerie d'aperçus
juin 2012
LA CALLE - Guides bleus Hachette, 1955
8-12-2001
La Calle ?Ah! si vous l'aviez connue!!! Quelle est son histoire ? source: " PiedsNoirs Magazine, n°20,novembre 1991"
le 7-1-2011 Les ports maritimes algériens par Paul Laurent, ingénieur des ponts et chaussées - Les petits ports secondaires-Les port de Nemours, Beni-Saf, Arzew, Tenes, Cherchell, Tipasa, Dellys, Port-Gueydon,Djidjelli, Collo, Herbillon, La Calle.
4-5-2005
La pêche et les pêcheurs en Algérie - Edgar Scotti- Joseph Palomba
22-4-2003 Les chemins de fer à voie métrique d'Algérie - CHAPITRE III - LES CHEMINS DE FER À VOIE DE 1,000 m - -d)Bône - La Calle - Article paru dans la revue bimestrielle de la F.A.C.S, UNECTO : "Chemins de fer régionaux et urbains, n°286, 2001/4" - Auteur : Olivier Fourniol
  Proche : Morris