la Redoute, la colonne Voirol à Alger
----Guides Bleus 1938 : On pouvait traverser le Bois de Boulogne par le chemin des Crêtes, ou chemin Shakespeare, qui passait à un kilomètre de l'Olivage (hôtel de l'Olivage) entre le quartier de la Redoute, construit depuis les années trente autour de son église dédiée à Sainte-Anne, et le golf ( 15 ha, 9 trous, parcours 2 km, club à côté du marabout de Sidi Abd Er Rezzag).Ce chemin conduisait (2,5 km) ensuite à Birmandreïs.
-----D'une superficie de 23 hectares, le Bois de Boulogne, planté d'essences diverses (pins et eucalyptus), couvrait tout un mamelon. C'était le lieu de rendez-vous des Algérois pour la traditionnelle mouna du lundi de Pâques. Autrefois les familles, chargées de couffins remplis de provisions, arrivaient à pied, de la ville ou du fond des quartiers des ravins. Elles s'installaient sous les arbres et après le déjeuner c'étaient jusqu'au soir des chants et des danses rythmés par les guitares et les accordéons.
-----Du revers Nord on avait un large panorama sur la baie d'Alger et de la crête Sud-Ouest, une vue sur le ravin de Birmandreïs, la plaine de la Mitidja, l'Atlas tellien et les montagnes de la Kabylie. Mustapha-Supérieur fut longtemps un quartier distinct d'Alger; avec Mustapha-Inférieur il forma une commune indépendante où les habitants disaient couramment non pas : "Je descends en ville." mais "Je descends à Alger."(quelques extraits de "Alger de ma jeunesse",J.Gandini,Nice)

-----Alain LOUCHE : "La commune de Mustapha était située dans les quartiers sud d'Alger. Elle est devenue commune indépendante en 1835 par ordonnance du Gouverneur, mais en 1848 Mustapha, commune riche, fut rattaché à la commune d'Alger. Ses 5200 habitants ne cessèrent alors de protester et de présenter des pétitions et des requêtes d'indépendance car ils prétendaient qu'il s'agissait d'une manouvre de la commune d'Alger (très endettée à l'époque) pour récupérer des recettes fiscales faciles.Ils eurent gain de cause le 26 janvier 1871 date à laquelle il y eut la deuxième création d'une commune de Mustapha qui redevint une commune à part entière, indépendante de celle d'Alger. La nouvelle commune comprenait : le village d'Isly, l'Agha, le plateau Sauliéres, le quartier du Pâté (entre la rue Michelet et l'Hôpital civil), le quartier Julienne autour du Champ de Manouvres et les futurs quartiers de Belcourt et du Hamma, jusqu'au Ruisseau.La commune d'Alger se plaignit alors que son hôpital, ses abattoirs, son usine à gaz, ses écoles supérieures, etc.ne soient pas sur son territoire et que de nombreux habitants de Mustapha tiraient leurs ressources des installations d'Alger. Il y avait également un grave problème de la propriété communale de l'eau. Un décret présidentiel du 10 Avril 1904 rattacha donc, de nouveau, Mustapha à la commune d'Alger.



url de la page
: http://alger-roi.frt/Alger/redoute/redoute.htm
mise sur site le 10/08/2002
...mise à jour janvier 2016
17 Ko
retour
 
  galerie de photos
  des photos de classes
20-2-2008
Plan d'urbanisation, du quartier du Golf.
10-10-2007
M'en revenant du lycée Gautier...
22-9-2007
Consulat: l'Angleterre, 1er client étranger de l'Algérie
15-1-2007
NOTRE BONNE GRAND'MERE SAINTE ANNE
20-4-2006
des conscrits , en 1958
31-8-2005
clinique des orangers
16-06-2005
billets de satisfaction
  Plan Redoute-Bois de Boulogne, avec liens directs : cliquer sur les flèches...100 ko à charger = long...mais plus c'est long, plus c'est bon
22-10-04
plan carrefour du Golf
9-01-2005
carrefour du bd Galliéni et de la rue Franklin Roosevelt + plan
  Des portes d'Isly à la Colonne Voirol, texte de Louis Bertrand, 1891
  le chemin des glycines texte de Robert GOUPILLE extrait de « Aux Échos d'Alger, n°74 de septembre 2001.»
3-05-2005
Volley: Saint-GeorgeS/ Sainte-Anne (Journal d'Alger, 1955)
  le boulevard Bru
  radio-Alger
Autour
  Colonne Voirol
  Mustapha et pension des Orangers