HAMMAM-MESKOUTINE, le bain des maudits...
(entre Constantine et Bône).

Guide vert Michelin 1958 :
"HAMMAM-MESKOUTINE * - Carte Michelin n° e_ pli 9 - 20 km à l'Ouest de Guelma
Dans la vallée de l'oued Bou-Hamdan qui serpente entre les collines du Constantinois, s'élève la station thermale et climatique d'Hammam-Meskoutine, l'une des plus connues d'Afrique du nord. Son climat, particulièrement doux et tonique d'octobre à juin, en fait une station hivernale par excellence. Mais Hammam-Meskoutine n'est ni Vichy, ni Vittel ici point de casino, de commerces de luxe, de théâtres, mais simplement un parc ombragé dans une vallée pittoresque.
LA STATION
Les eaux. - Sur le plateau situé en amont de la "cascade " jaillissent une multitude de sources thermales aux propriétés variées. Un certain nombre de caractères communs affectent cependant les eaux d'Hammam-Meskoutine dont le débit journalier de 48.000 rn3, soit huit fois plus que toutes les sources thermo-minérales du Puy-de-Dôme et du bassin de Vichy réunies, est le plus fort du monde et dont la température atteignant 98° est, après celle des geysers d'Islande dépassant 100° la plus élevée que l'on connaisse. Ces eaux surtout sulfureuses et sulfatées calciques dégagent des colonnes de vapeur d'une forte odeur d'hydrogène sulfuré et déposent, dans les petits canaux dans lesquels elles s'écoulent, des paillettes de soufre naissant.
La cure. - Hammam-Meskoutine qui convient parfaitement à une cure de repos est aussoi un centre de traitement réputé. Un hôpital moderne y dispense des soins pratiqués sous forme de bains, de douches et de jets s'adressant aux arthritiques et aux rhumatisants. On y traite également les maladies du nez, de la gorge, des bronches et des voies respiratoires.
CURIOSITÉS
Grande cascade. - Formée sur le rebord du plateau par les eaux thermales, cette cascade est fixée dans sa forme bondissante par un épais dépôt de calcite, brunie par les oxydes de fer ou éclatante de blancheur. A son sommet se dégagent des colonnes de vapeur qui s'étalent sur le plateau et à ses pieds, l'eau ruisselante donne naissance à un petit lac.
Plateau des Cônes. - Le plateau, qui s'étend un peu au-dessus de l'hôpital, appelé plateau des Cônes, doit son nom à toute une suite de cônes de pierres atteignant parfois plusieurs mètres de hauteur, mais dont un certain nombre ont été détruits au moment de la construction de la route. Ces cônes ont été formés par dépôt de carbonate de chaux autour des griffons. Ils se sont peu à peu élevés et épaissis jusqu'à revêtir leur forme actuelle.
La légende arabe donne, de leur formation, une explication moins savante mais plus pittoresque. Le " Bain des Damnés ", telle est la signification d'Hammam-Meskoutine, tire son nom d pétrification par Allah d'une noce incestueuse avec tous ses invités. Kassem, un Arabe riche et influent avait décidé, malgré l'interdiction coranique, d'épouser sa soeur, jeune fille d'une incomparable beauté. Au moment où le marabout s'apprêtait à célébrer ce mariage, la nature se révolta. Le soleil se voila et tous les participants: marabout, fiancés, invités, furent brusquement transformès en cônes de pierres.
Parc. - Le parc de l'établissement thermal, planté de palmiers, d'oliviers, d'orangers, de citronniers, est très agréable; il possède des vestiges antiques.

url de la page : http://alger-roi.fr/Algerhammam_meskoutine/hammam_meskoutine.htm
sur site le 2- 9-2010...+ août 2016

63 Ko
retour
 
Cliquer sur l'image pour l'agrandir .

HAMMAM-MESKOUTINE, le bain des maudits...
8-2016
Une galerie d'aperçus de quelques cartes postales
11-5-2011
les stations thermo-minérales
avril 2012
Le bain maure (hammam) (+ PDF)
 Les sources thermominérales de l'Algérie (Documents algériens)
 Une visite à la station thermale d'Hammam-Meskoutine - Dr Bonnafont
 Hammam Meskoutine , "le bain des maudits" - Extrait du Guide bleu Hachette 1955
26-1-2010
Hammam Meskoutine , "le bain des maudits"