-Une ville d'Algérie : Bougie

-------Guides bleus Hachette , 1955: «...Bougie, ville et station touristique de 28.800 hab., sous-préfecture d'un arrondissement de 563.000 hab., sur la côte O. du golfe admirable qui porte son nom, au débouché de l'oued Soummam; c'est un des endroits les plus pittoresques du littoral. La ville est bâtie en amphithéâtre sur le flanc oriental du djebel Gouraya, dans un cadre de verdure luxuriante qui fait contraste avec les sauvages escarpements qui la dominent au N.
-------La région de Bougie étant l'un des points de la côte barbaresque où il pleut le plus (moyenne annuelle de 1035 mm.), la végétation s'y développe dans les conditions les meilleures : c'est par excellence le pays de l'olivier, du figuier, du caroubier, du câprier, des chênes, zéens et afarès). La vigne y donne d'excellents vins (Oued Amizour et Oued Marsa) et le mandarinier des fruits appréciés.
-------La région est, de plus, riche en minerais variés.

url de la page : http://alger-roi.frAlger/bougie/bougie.htm
mise sur site le 17-04-2004...augmentée : déc.2016

38 Ko
retour
 
plan situation
17-04-2004
Texte : Bougie, Robert Laffitte, revue l'Algérianiste, n°101, mars 2003
17-04-2004
galerie de cartes postales ! : la ville , le port et usines de chaux et ciments,
avril 2012
Bougie en 1837
nov. 2012
Texte :Le GOURAYA, près de Bougie