De Fort-Napoléon à Fort-National = 0 km 0m

Extrait de mon GUIDE VERT MICHELIN - Algérie-Sahara - 1ère édition 4è trimestre 1956 -( en vente à 222 € chez Price-Minister ! Qui veut me l'acheter?)

FORT-NATIONAL Carte Michelin n" 172 - plis 6 et 36 - Schéma p. 120.
Etablie sur la crête qui sépare les bassins de l'oued Rabta et de l'oued Aissi, Fort-National est une ville commerçante au coeur d'une région dont la population, dépassant par endroits 248 habitants au km2, représente une des plus fortes densités du monde, en pays rural montagnard.

Une épine dans l'oeil de la Kabylie. - Telle est l'appellation que donnèrent à Fort-Napoléon, première dénomination de Fort-National, créée en 1857, les habitants de la région. L'emplacement de cette forteresse avait été choisi pour sa situation sur le territoire des tribus qui avaient cristallisé la résistance contre la pénétration française et réussi, au cours de la révolte Kabyle de 1871, à tenir Fort-National bloquée pendant deux mois.

Cette citadelle tint longtemps sous le feu de ses canons les innombrables villages surpeuplés du coeur de la grande Kabylie, perchés sur les pitons. Avec la paix française des maisons s'élevèrent au pied de la forteresse et Fort-National devint un des grands centres du massif.

Le Panorama*. - Pour le voir dans toute son ampleur, demander tout d'abord l'autorisation de pénétrer dans le fort. Monter aux remparts. De là, on jouit d'un beau panorama sur la montagne kabyle et ses nombreuses arêtes coiffées de petits villages occupant une merveilleuse position défensive et se surveillant mutuellement. merveilleux **panorama d'un côté, au nord, sur les crêtes couvertes de villages de la Kabylie et les plus profonds ravins descendant vers la plaine du Sebaou ; de l'autre, au sud, le paysage est dominé par la gigantesque barre rocheuse du Djurdjura dont la face Nord rongée par les glaces, apparaît dans son âpre nudité de haute montagne avec ses plaques de neige, ses cirques, ses pitons abrupts, ses immenses talus d'éboulis.

Au Sud, Au Nord, au delà de la cuvette de l'oued Sebaou apparaissent les sommets boisés limitant l'horizon.

Les touristes pressés pourront se contenter de la vue que l'on a des abords des remparts.

ENVIRONS
1. Icheridene (7 k. S.-E.). A g. de la route de Michelet, qu'elle domine, se trouve la crête d'Icheridene (1.065 m.), où furent livrés, en 1857 et en 1871, les deux combats décisifs qui assurèrent la soumission de la Kabylie. Pyramide commémorative ; vue magnifique.
2° Taourit Amokrane (3 k. S.-S.-E.), village Kabyle - 7 km en auto AR, plus 1/2 h. de visite. A la sortie Sud de Fort-National, sitôt franchi le rempart, prendre le D 1, piste qui se détache à droite de la N 15 et, presque aussitôt, dès la première bifurcation, une piste qui s'embranche à gauche et ménage de belles vues sur Aff-Atelli*.
Taourirt-Amokrane est un des villages les plus étendus de la Kabylie. Il s'étend sur une crête qui domine des pentes couvertes de chênes-lièges, d'oliviers, de figuiers et de. quelques petits champs. Extérieurement, il se présente comme un village fortifié. Les maisons s'ouvrent sur la ruelle centrale. On voit ça et là des artisans fabriquant des poteries originales. On pourra de là continuer sur les Beni Yenni.
3° Beni Yenni (excursion d'une journée, y compris la visite en cours de route de Taourirt Amokrane ; très recommandée ; belle route, qui franchit l'oued Djema sur un pont). - 16 k. On aperçoit à dr. les El Hassen, village le plus important des Beni Yenni. Les Aït El Arbaa (vestiges de portes et murailles fortifiées avec meurtrières de poterie) et Taourirt Mimoun (patrie et résidence de la famille Mammeri, qui a donné des artisans armuriers et bijoutiers, des caïds, des lettrés et un artiste peintre) sont un peu plus loin ; au-delà encore, Taourirt El Hadjaj.
Les six villages des Beni Yenni (douars de la commune mixte de Fort- National) offrent l'exemple de la densité la plus forte en pays rural. Leurs habitants fabriquent de l'ébénisterie, de la coutellerie et des bijoux, ornés de filigranes, d'émaux et de corail ; le centre principal de fabrication est aux et à Taourirt Mimoun.
Des Beni Yenni, on peut gagner : Michelet par le col de Tassalt (p. 276) ; - Les Ouadhïas et Boghni, par le pont de Tarout (p. 276) ; - Bouira, par le Tilt N'Kouilal (p. 286).


http://alger-roi.fr/Alger/fort_national/fort_national.htm
sur site le 20-3-2010...+juin 2016

52 Ko
retour
 
plan fort-national
Fort-National
  Galerie d'aperçus
  Fort-National en 1900 - Edgar Scotti
juin 2015
21 janvier 1852 -PASSAGE DU DJURDJURA PAR BOSQUET
20-3-2012
Les "Chiens de guerre" et leurs maîtres lors de la guerre d'Algérie
27-8-2006
Juge en Kabylie, Jean Turin
22-12-2002
De Fort-Napoléon à Fort-National