les CFRA (Chemins de fer sur route de l'Algérie), les transports urbains d'Alger :
documents : monsieur Henri Martin

Documentation :
- n° 387 (mars 1939) de la revue UVF, sur les TA
- n° 389 (mai 1939) de la revue UVF, sur les CFRA
- article de Jean Arrivetz dans le n° 210 de 1988 de la revue de la FACS
- le livre de Kamel Harouche, paru en 1987
- le livre de Marie Gil et Bernard Pleutin " Les transports urbains et interurbains en Algérie
1892 - 1962 ", paru en 2008

clic A : les lignes
clic B -Les installations fixes et le matériel de service.
clic
C -Le matériel roulant
clic D - L'exploitation.

http://alger-roi.fr/Alger/transports/monographie/textes/cfra.htm
sur site le 3/03/2002
...dernière modif: : janv. 2017

55 Ko
retour
 
du même auteur, dans la même collection, chez le même éditeur!
RSTA
TA

A- Les lignes

L'ancien réseau à vapeur

En 1892, début de la construction du réseau à traction vapeur des CFRA (Chemins de Fer sur Routes d'Algérie) centré sur Alger.

Les CFRA sont liés au consortium financier de " L'Omnium Lyonnais ".

Ce réseau comporte :
- une longue ligne côtière de Castiglione (50 km à l'ouest d'Alger) à Aïn-Taya (27 km à l'est d'Alger), en traversant Alger par les boulevards longeant le port ;
- un embranchement sur la partie ouest, de Zéralda à Koléa ;
- une ligne de Maison Carrée à Rovigo.

Trains de voyageurs peu fréquents : 3 à 10 AR par jour, selon les tronçons, mais gros trafic de marchandises, avec une grande gare spécialisée à Bab el Oued.

1898

Décision d'électrifier la partie urbaine du réseau, des Deux Moulins à Maison Carrée.
En outre, construction d'une voie non électrifiée sur le port et d'un tunnel de 800 m sous le cap de l'Amirauté et la Pointe Kettani, permettant aux lignes du réseau à vapeur d'accéder au centre ville (rue Waïsse, près de la gare) sans encombrer les rues.

1901

Ouverture de la ligne des TMS Place du Gouvernement - Châteauneuf.

1904 - 1905

D'après un guide de 1904 :
- CFRA : station centrale place du Gouvernement, avec lignes allant jusqu'au Jardin
d'Essai, à St- Eugène et à Maison Carrée
- TMS : station centrale place du Gouvernement, avec ligne allant jusqu'à El Biar et au Petit
Château Neuf

En 1905, construction d'une ligne du Champ de Manœuvre à Kouba ; les remorques étaient laissées au Ruisseau, à cause de la pente terminale trop forte à Kouba.

1914

Lignes partant de la place du Gouvernement vers les terminus suivants : Maison Carrée, Nouvel Ambert, Ruisseau, Platanes (Jardin d'Essai), Deux Moulins, Marabout (Cimetière musulman de Belcourt), Champ de Manœuvre, Kouba.
La ligne à vapeur de Koléa et Castiglione part de la place du Gouvernement, celles de Rovigo et Aïn Taya de la rue Waïsse.

1916

Lignes des CFRA partant de la place du Gouvernement identiques à celles de 1914 ; la ligne de Nouvel Ambert passe par le Jardin d'Essai et la ligne du Champ de Manœuvre n'existe plus.
Lignes des TMS, partant aussi de la place du Gouvernement, vers : Prison Civile, El Biar, Châteauneuf (avec correspondance par tram pour Ben Aknoun et par omnibus pour Bouzaréah).

1920 - 1925

Mêmes lignes qu'en 1916 pour les CFRA et les TMS ; pour les TMS les services pour Ben Aknoun partent de la place du Gouvernement. Dans Alger Guide de 1925 la ligne des Platanes a disparu, alors qu'elle existait encore dans Alger Guide de 1922.

1926

Par décision gouvernementale les CFRA ne que gardent les lignes urbaines électriques, sous forme de régie intéressée, le matériel appartenant au Département ; les lignes rurales à vapeur sont rattachées aux Chemins de Fer Algériens de l'Etat (CFAE).

Lignes des CFRA :
1 - Place du Gouvernement - Maison Carrée, avec des partiels pour Hussein Dey, et les jours de courses pour Le Caroubier
2 - Nelson - Le Ruisseau
3 - Le Ruisseau - Hussein Dey (navette, avec motrices seules)
4 - Champ de Manœuvre - Deux Moulins
6 - Le Ruisseau - Kouba (motrices seules)

1929

D'après le guide Bleu de janvier 1930, lignes partant de la place du Gouvernement vers le Ruisseau, Kouba, l'Oasis des Palmiers (Jardin d'Essai), le Nouvel Ambert, Maison Carrée et les Deux Moulins.

Le 1er juin, mise en place d'un bus de correspondance entre Kouba et le centre de Vieux Kouba.

1930

Les TMS créent une ligne de service rapide de bus Alger - Tagarins - éventuellement El-Biar.

Les horaires du 30 janvier donnent trois lignes :
- Alger - Léveilley, par la rue Sadi Carnot
- Alger - Kouba
- Alger - Hussein Dey (St-Jean) par la rue Polignac ; mise en service de cette ligne retardée en attendant la livraison des bus nécessaires

Indications données par les horaires du 2 juin :
- sur la ligne de trams du Ruisseau le terminus partiel du Cimetière du Marabout est reporté aux Platanes, rebaptisés Musée National
- la ligne de bus Place du Gouvernement - Léveilley est desservie alternativement par la rue Sadi Carnot ou par la rue Polignac aux heures de pointe en semaine, uniquement par la rue Sadi Carnot le reste du temps

1931

Le 1er juin, les horaires donnent quatre lignes de trams :
- Alger - Deux Moulins
- Alger - Kouba, avec des services partiels pour le Musée National et le Ruisseau
- Alger - Nouvel Ambert, avec en pointe en semaine des partiels pour Hussein Dey Place
- Alger - Maison Carrée

1932

Le 15 janvier, réorganisation du réseau de trams :
- suppression des manœuvres du triangle Place du Gouvernement - Palais Consulaire
- fusion des lignes des Deux Moulins et du Nouvel Ambert pour donner une ligne Deux Moulins - Nouvel Ambert ; aux heures creuses en semaine un service partiel St-Eugène
Mairie - Hussein Dey Place assure le maintien de la fréquence sur cette section de ligne
- le terminus de la ligne de Maison Carrée à la Place du Gouvernement est reporté au square Nelson
- le terminus de la ligne de Kouba à la Place du Gouvernement est également reporté au square Nelson ; le service partiel Nelson - Musée National est prolongé au Ruisseau aux heures de pointe, le service partiel Nelson - Ruisseau est prolongé à Kouba aux heures de pointe, pour ces deux services partiels les heures de pointe ne sont pas évidemment les mêmes en semaine et le dimanche
- le terminus de la ligne de renfort Place du Gouvernement - Musée National, qui fonctionne aux heures de pointe en semaine et le dimanche, a son terminus ramené de la Place du Gouvernement à la rue Waïsse, avec l'indication Casino ; quelques services sont limités au Marabout

En fait la boucle de Nelson sera inaugurée le 17 janvier et mise en service le lendemain.

Le 17 janvier, inauguration de la ligne de bus de Maison Carrée, mise en service le lendemain.

Le 15 avril, nouveau service sur la ligne de Kouba :
- Nelson - Kouba, avec des partiels pour le Musée National et le Ruisseau
- Casino - Musée National, en semaine pendant deux périodes de pointe de moins de 2 heures

Le 5 juillet,
liste des lignes de trams à l'horaire d'été :
- Nelson - Kouba, avec des partiels pour le Musée National et le Ruisseau
- Casino - Musée National, aux heures creuses en semaine
- Deux Moulins - Maison Carrée, avec des partiels :
Deux Moulins - Nouvel Ambert
Deux Moulins - Maison Carrée
Nelson - Maison Carrée l'après-midi des dimanches et fêtes

Le 3 octobre, l'horaire d'hiver donne les mêmes lignes de trams, avec deux différences :
- le service partiel Nelson - Musée National ne fonctionne qu'aux heures de pointe
- la ligne Casino - Musée National ne fonctionne qu'en semaine aux heures de pointe


1933

Le 19 mars les TMS ouvrent, à titre d’essai, une ligne de bus Place du Gouvernement –Bouzaréa

Liste des lignes de trams d'après les horaires du 6 juin
:
- Nelson - Kouba, avec services partiels de Nelson vers Marabout (sauf dimanches et fêtes), Musée National et Ruisseau
- Deux Moulins - Nouvel Ambert
- Deux Moulins - Maison Carrée, avec service supplémentaire Nelson - Maison Carrée les dimanches et fêtes

Lignes de bus le même jour :

- Pointe Pescade - Kouba, en plus les dimanches et fêtes :des services partiels de la Place du Gouvernement vers Pointe Pescade, Baïnem et Kouba
- une ligne Grande Poste - Pointe Pescade
- Place du Gouvernement - Léveilley
- Place du Gouvernement - Maison Carrée - Belfort - Cinq Maisons
- Baïnem - Maison Carrée
- dimanches et fêtes : Place du Gouvernement - Birkadem
Place du Gouvernement - Aérodrome de Maison Blanche

Le 25 août, modifications sur la ligne Pointe Pescade - Kouba :
- des services prolongés à Baïnem
- des partiels : Place du Gouvernement - Pointe Pescade, parfois prolongés à Baïnem
Place du Gouvernement - Kouba

Situation le 2 octobre, par rapport au 6 juin :
- pour les trams aucun changement

- pour les bus quelques modifications :
1°/ des services Belfort - Baïnem
2°/ la ligne Pointe Pescade - Kouba est dorénavant scindée en deux : une ligne Place du Gouvernement - Pointe Pescade et une ligne Place du Gouvernement - Kouba
3°/ la ligne Pointe Pescade - Place du Gouvernement ne fonctionne en semaine qu'aux heures de pointe et aux heures creuses un service partiel Pointe Pescade - Deux Moulins assure une correspondance avec les trams aux Deux Moulins ; les dimanches et fêtes la ligne ne fonctionne que l'après-midi
4°/ la ligne Place du Gouvernement - Kouba fonctionne d'une manière " normale "
5°/ la ligne de l'Aérodrome n'existe plus

1934

Le 30 avril, les horaires donnent les lignes de bus suivantes :
- Pointe Pescade - Kouba, avec prolongement partiel à Baïnem, en fait la ligne est coupée en deux avec un terminus commun Place du Gouvernement depuis octobre 1933
- Place du Gouvernement - Léveilley
- Place du Gouvernement - Belfort
- Baïnem - Maison Carrée
- les dimanches et fêtes des services supplémentaires Place du Gouvernement - Pointe Pescade

Le 7 octobre, mise en place de l'horaire d'hiver sur les lignes de bus :
- Place du Gouvernement - Belfort
- Place du Gouvernement - Léveilley
- Pointe Pescade - Kouba

Le 15 octobre, horaires d'hiver pour les lignes de trams :
- Deux Moulins - Nouvel Ambert, en semaine et avec trajet Deux Moulins - Nelson en bus aux heures creuses
- Deux Moulins - Maison Carrée, avec des services supplémentaires Nelson - Maison Carrée le vendredi matin et l'après-midi des dimanches et fêtes
- Nelson - Kouba, avec des partiels pour le Musée National et le Ruisseau

1935

Le 18 janvier la presse annonce que la ligne Alger (Bastion) - Guyotville, exploitée par Monsieur Orènes, est reprise par les CFRA.

Le 20 janvier, la ligne Alger - Birkadem est incorporée dans les services urbains des CFRA.

Le 20 avril, rappel dans la presse que le réseau urbain des CFRA s'étend maintenant jusqu'à Guyotville - Madrague.

Le 11 juin mise en service de nouveaux bus Renault TN.
Ce nouveau matériel permet de renforcer le service des bus sur la ligne de Maison Carrée, avec une partie des services empruntant la rue de Lyon et la rue Polignac.

La fin de l'aménagement des voies rue Polignac doit permettre l'ouverture d'une ligne de trams Ruisseau - Nouvel Ambert, avec une fréquence de 12 min.

1936

Le 14 avril, mise en place d'un service de correspondance Hussein Dey Place - Léveilley, avec tous les bus des lignes 1, 1 A et 1 C.

Liste des lignes de bus, au moment du service d'été :
- 1 Guyotville - Maison Carrée et prolongements (Belfort, Cité Militaire, Cinq Maisons)
- 1 A Maison Carrée et prolongements - Pointe Pescade
- 1 B Alger - Guyotville et prolongements (La Madrague)
- 1 C Alger - Maison Carrée et prolongements, par la rue de Lyon et la rue Polignac
- Champ de Manœuvre - Pointe Pescade - Baïnem - Guyotville
- Alger - Birkadem
- Alger - Léveilley
- Alger - Kouba

Le 11 août, horaires du service des plages : Alger vers Pointe Pescade, Baïnem, Guyotville et la Madrague ; les dimanches et fêtes une ligne en plus : Alger - Lido (Fort de l'Eau).

Le 12 octobre, suppression de la desserte de La Madrague par les lignes 1 et 1 B.

1937

Le 1er janvier, le réseau des TMS est incorporé par le Département au réseau des CFRA.

Le livre de Marie Gil donne les lignes de trams suivantes :
1 - Nelson - Maison Carrée
1 barré - Nelson - Hussein Dey
2 - Place du Gouvernement - Ruisseau
2 barré - Place du Gouvernement - Musée National
3 - Nelson - Ruisseau - Nouvel Ambert
4 - Belcourt - Deux Moulins
4 barré - Place du Gouvernement - Deux Moulins
6 - Place du Gouvernement - Kouba

Le 22 mars, horaires du service des plages : Alger vers Pointe Pescade, Baïnem, Guyotville et la Madrague ; les dimanches et fêtes une ligne en plus : Alger - Lido (Fort de l'Eau).

Le 15 avril, les horaires indiquent deux lignes de trams ex-TMS : Alger - Ben Aknoun et Alger - Tagarins, doublées par des bus.

Le 10 mai 1937, deux modifications du réseau :
- suppression de la ligne de bus n° 3 Alger - Léveilley, mais la ligne de correspondance Hussein Dey (Place) - Léveilley subsiste
- remplacement des trams par des bus sur la portion de ligne El Biar - Ben Aknoun

Le 1er juin, liste des lignes de trams :
- Deux Moulins - Kouba, avec partiels pour le Ruisseau en heures creuses
- St-Eugène - Ruisseau, en heures de pointe
- St-Eugène - Nouvel Ambert
- Nelson ou Place du Gouvernement - Maison Carrée
- Nelson ou Place du Gouvernement - Hussein Dey Génie
- Nelson ou Place du Gouvernement - Brasserie Gauloise, aux heures de pointe
- Rue Waïsse - Marabout

1938

Lignes de trams :
- Nelson - Musée National
- Nelson - Ruisseau - Kouba
- Nelson - Ruisseau - Nouvel Ambert
- Deux Moulins - Nouvel Ambert
- Deux Moulins - Maison Carrée
- Place du Gouvernement - El Biar, par la prison civile
- Place du Gouvernement - Châteauneuf, par El Biar, avec correspondance à Châteauneuf pour Ben Aknoun (tram) et Bouzaréah (bus)

Lignes de bus :

- Place du Gouvernement - Léveilley
- Pointe Pescade - Kouba, par la place du Gouvernement
- Place du Gouvernement - Maison Carrée, par la rue de Lyon
- Place du Gouvernement - Maison Carrée et prolongement (Belfort, Cinq Maisons et Cité Militaire)
- Maison Carrée (Belfort) - Guyotville

Des services directs existent sur deux lignes de bus :
- sur la ligne A Alger - Kouba entre la Place du Gouvernement et Kouba (La Traverse) pas de descente de voyageurs dans le sens Alger - Kouba
- sur la ligne 1 Maison Carrée - Guyotville pas d'arrêts entre la gare de Bab el Oued et les Horizons Bleus (après la Pointe Pescade)

Le 1er février, création d'une navette de bus El Biar - Bouzaréah, en correspondance à El Biar avec les trams et les bus de ou pour Alger.
D'autre part quelques services de bus directs existent entre la Place du Gouvernement et Bouzaréah, par les Tournants Rovigo ou le Frais Vallon ou la Rampe Valée.

Le 11 avril, plusieurs modifications :
- les trams sont remplacés par des bus aux heures creuses entre les Tagarins et El Biar
- les bus de correspondance El Biar - Ben Aknoun et El Biar - Bouzaréah sont supprimés et remplacés par des bus directs partant de la Place du Gouvernement, en alternance vers Ben - Aknoun et Bouzaréah
- les bus partant de la place du Lycée sont provisoirement limités à El Biar
- les bus Alger - El Biar - Ben Aknoun et Bouzaréah, par les Tournants Rovigo sont maintenus


Le 15 mai,
modifications sur le réseau :
- la ligne de trams de Maison Carrée est limitée à Hussein Dey aux heures creuses
- la ligne de trams Ruisseau - Kouba est supprimée, aux heures de pointe un bus assurera
la correspondance avec les trams au Ruisseau
- la ligne de bus 2 A Alger - Kouba est maintenue
- les trams sont supprimés, sauf le dimanche, entre St-Eugène et Deux Moulins
- création d'une ligne de bus 2 B Alger - Deux Moulins, ne fonctionnant qu'en semaine

Le 3 octobre, les CFRA reprennent l'exploitation directe de la ligne Kouba -Vieux Kouba, en prolongement partiel de la ligne de bus Ruisseau - Kouba des heures de pointe et de la ligne Alger - Kouba aux heures creuses.

1939

Le 1er janvier, les bus remplacent totalement les trams sur la ligne d’El Biar.

Lignes d'après un Alger Guide non daté mais qui doit être de 1940
:

- trams
: 1 - Nelson - Maison Carrée, par la rue Sadi Carnot
1 C - Nelson - Nouvel Ambert, par la rue de Lyon et la rue Polignac
2 - Deux Moulins - Ruisseau Supérieur

- bus
: 1 - Maison Carrée et prolongements - Alger - Guyotville, par la rue Sadi Carnot
1 C - même ligne, mais passage par la rue de Lyon
2 A - Alger - Ruisseau - Kouba -Vieux Kouba
4 - Alger - El Biar - Ben Aknoun - Dély Ibrahim ou Bouzaréah

Quelques petites différences dans la revue de l'UVF du mois de mai :
- trois lignes de bus directs entre Place du Gouvernement et Maison Carrée, Kouba et Sidi Ferruch
- la ligne de bus Place du Gouvernement - Bouzaréah va jusqu'au Pavillon de Flore
- tous les services de soirée sont assurés par bus.

Situation au 21 mai, d'après les horaires d'été :
- rétablissement intégral des trams sur la section St-Eugène - Deux Moulins de la ligne Alger -Deux Moulins, avec en plus un service partiel Alger - St-Eugène (Ravin) ; quatre rames réversibles vont bientôt arriver sur la ligne
- suppression de la ligne de bus 2 B
- sur la ligne de Maison Carrée - Guyotville la plupart des services sont limités à la section Place du Gouvernement - Maison Carrée
- la ligne de Kouba est réduite au parcours Place du Gouvernement - Kouba
- une nouvelle ligne Champ de Manœuvre - Pointe Pescade, prolongée partiellement à Baïnem en été, et doublée les dimanches et fêtes d'été par une ligne Grande Poste - La Madrague

Les horaires du 31 août annoncent un service réduit du fait des circonstances ; les bus perdent leurs parcours urbains et sont mis en correspondance systématique avec les trams :

- trams
: Deux Moulins - Ruisseau, avec un partiel St-Eugène (Ravin) - Marabout Nelson - Nouvel Ambert, par Ruisseau et rue Polignac Ruisseau - Kouba
Nelson - Maison Carrée
Nelson - Hussein Dey (Génie)

- bus
: Maison Carrée (Place) - Belfort - Cité Militaire
Hussein Dey (Place) - Léveilley
Ruisseau - Kouba -Vieux Kouba
Deux Moulins - Guyotville
Deux Moulins - Pointe Pescade
Alger - El Biar - Ben Aknoun
Alger - Bouzaréah

Situation au 2 octobre, d'après les horaires :
- trams : Deux Moulins - Ruisseau, en pointe des partiels Deux Moulins - Marabout
Nelson - Nouvel Ambert, par Ruisseau et rue Polignac
Ruisseau - Kouba
-Nelson - Maison Carrée
-Nelson - Hussein Dey (Génie)

- bus
: Place du Gouvernement - Ben Aknoun, en pointe partiels pour El Biar
Nelson - Sidi Ferruch, avec partiels pour Guyotville et Staouéli
Deux Moulins - Baïnem, avec partiels pour Pointe Pescade et Bains Romains
Hussein Dey (Place) - Léveilley
Kouba - Vieux Kouba, aux heures de pointe seulement

Liste des lignes en fin d'année, d'après Arrivetz :

- trams
: 1 - Place du Gouvernement - Maison Carrée
1 barré - Place du Gouvernement - Hussein Dey
2 - Nelson - Le Ruisseau
3 - Le Ruisseau - Hussein Dey (Génie), navette
4 - Champ de Manœuvre - Deux Moulins
6 - Ruisseau - Kouba

- trolleybus
: 5 - Place du Gouvernement - El Biar - Châteauneuf

- bus
: Place du Gouvernement - Bouzaréah
-Place du Gouvernement - Baïnem - Sidi Ferruch
-Place du Gouvernement - Maison Carrée - Fort de l'Eau
- Hussein Dey-Léveilley


1940

Au début de l'année, la livraison progressive des trolleybus destinés à la ligne 5 se poursuit et les bus assurent encore une partie du service.

Le 8 janvier, la ligne de trams Ravin - Place du Gouvernement ne fonctionnant qu'aux heures de pointe est prolongée à la Grande Poste.

Le 1er mars, mise en service de la boucle à sens unique rue Henri Martin, square Briand, Place du Gouvernement et rue de la Lyre ; elle est empruntée par les trolleybus et les bus allant vers les Tagarins ou Châteauneuf.

Le 13 mai :
- suppression des bus sur la ligne Place du Gouvernement - Châteauneuf, le service est assuré uniquement par trolleybus mais des bus peuvent circuler en cas de besoin de matériel
- ligne de bus Alger - Ben Aknoun maintenue, mais desserte de la Bouzaréah et de Frais Vallon par les CFRA suspendue pendant la durée de la Guerre et confiée à l'entreprise Galiéro, avec terminus en ville place du Lycée

Le 28 août, rétablissement en semaine de quelques services de bus directs sur la ligne M Alger - Maison Carrée - Belfort.

Le 2 septembre, création d'une ligne bus de correspondance Châteauneuf - Ben Aknoun.

1941

Liste des lignes d'après un plan de l'époque :

- trams
: 1 - Nelson ou Place du Gouvernement -Maison Carrée
1 barré - Nelson ou Place du Gouvernement - Caserne Lemercier
2 - Place du Gouvernement - Ruisseau
2 barré - Place du Gouvernement - Musée National
4 - Champ de Manœuvre - Deux Moulins
4 barré - Place du Gouvernement - Deux Moulins
6 - Ruisseau - Kouba

- trolleybus
: 5 - Place du Gouvernement - Châteauneuf

- bus
:
L - Hussein Dey - Léveilley
M - Place du Gouvernement - Maison Carrée - Belfort ou Cité Militaire
N - Place du Gouvernement - Staouéli - Sidi Ferruch
O - Place du Gouvernement - Guyotville
O - Place du Gouvernement - Guyotville - La Madrague
P - Deux Moulins - Pointe Pescade - Bains Romains
R - El Biar ou Châteauneuf - Ben Aknoun - Chéragas
R barré - Châteauneuf - Ben Aknoun
U - Kouba - Vieux Kouba
U - Kouba - Gué de Constantine
Z - El Biar - Châteauneuf - Bouzaréah
S - services supplémentaires occasionnels

Le 24 février, le départ des bus de la ligne N est transféré de la place Mahon à la place du Gouvernement, en face du café de Bordeaux.

Les horaires du 5 mai donnent un réseau identique, sauf pour quelques petites différences :
- la ligne des Deux Moulins part de la Place du Gouvernement
- en plus une ligne de trams Ruisseau - Nouvel Ambert
- le terminus du bus de Léveilley à Hussein Dey est précisé : Hussein Dey (Hôtel de Ville)
- ligne El Biar - Châteauneuf - Ben Aknoun - Dély Ibrahim, au lieu d'El Biar - Chéragas, avec deux types de services : El Biar - Dély Ibrahim et Châteauneuf - Ben Aknoun

Le 9 juin :
- suppression des bus directs Alger - Bouzaréah
- création de navettes El Biar - Bouzaréah
- mise en place d'une ligne Alger - Bouzaréah par Frais Vallon, avec 2 services par jour

Le 1er juillet : création aux heures de pointe d'un renforcement par bus directs sur la ligne Alger - Ben Aknoun - Dély Ibrahim.

A partir du 1er août, réduction des services de bus aux heures creuses pour économiser le carburant et des mesures spécifiques sur certaines lignes :
- suppression du service le dimanche sur la ligne M
- report du terminus de la ligne P de la Grande Poste à la Place du Gouvernement
- sur la ligne R suppression des services directs pour Alger et correspondance générale à Châteauneuf
- suppression provisoire de la ligne U

1942

Quelques précisions pour les lignes de trams :
- encore beaucoup de services de la ligne 1 partent de Nelson
- terminus de la ligne 4 au Champ de Manœuvre ramené à la place du Gouvernement, avec
bien sûr disparition de la 4 barré
- pour Arrivetz, la ligne 2 devient Place du Gouvernement - Ruisseau.

Le 19 janvier, sévères restrictions sur le réseau de bus :
- suppression totale des lignes M, V et S (services spéciaux)
- suppression aux heures creuses de la ligne L
- suppression aux heures creuses et à la pointe du déjeuner pour la ligne O
- sur la ligne N deux services par jour, un pour Staouéli et un pour Sidi Ferruch
- pour la ligne P report du terminus Place du Gouvernement aux Deux Moulins, en
correspondance avec les trams, et création d'une navette Deux Moulins - Baïnem

Tableau des lignes de trams et de trolleybus en service le 6 avril :

Avis au public
Avis au public

1943

Liste des lignes :

- trams
: 1 - Place du Gouvernement - Maison Carrée
1 barré - Place du Gouvernement - Caserne Lemercier
2 - Place du Gouvernement -Ruisseau
4 - Place du Gouvernement - Deux Moulins
6 - Ruisseau - Kouba

- trolleybus
: 5 - Place du Gouvernement - Châteauneuf

- bus : L - Hussein Dey - Léveilley
M - Place du Gouvernement - Belfort ou Cité Militaire
N - Place du Gouvernement - Sidi Ferruch
O - Place du Gouvernement - Guyotville
O - Place du Gouvernement - La Madrague
P - Deux Moulins - Bains Romains
R - El Biar ou Châteauneuf - Chéragas
R barré - Châteauneuf - Ben Aknoun
U - Kouba - Vieux Kouba
U - Kouba- Gué de Constantine
Z - El Biar - Bouraréah

Pendant la période été 1943 - été 1945, quelques services des lignes 1 et 1 barré partent de Nelson, au lieu de la place du Gouvernement.

1944

A partir du 21 janvier :
- le service Saint-Eugène - Deux Moulins est assuré par la prolongation des services de la ligne de Maison Carrée, avec une fréquence de 15 min
- le service Grande Poste - St-Eugène (Ravin) fonctionnant aux heures de pointe, avec une fréquence de 15 min, reste provisoirement limité à la place du Gouvernement

1945

Mise en service des trolleybus sur la ligne 6 (ou 3) - Ruisseau - Vieux Kouba. Pour certains cette opération n'a eu lieu qu'en 1946.

1946

Liste des lignes d'après le plan POL :
----- - trams :
1 - Nelson - Maison Carrée
2 - Place du Gouvernement - Ruisseau
4 - Place du Gouvernement - St.Eugène (Ravin)
-----
- trolleybus :
3 - Ruisseau - Vieux Kouba
5 - Place du Gouvernement - Châteauneuf
6 - Place du Gouvernement - Bouzaréa
7 - Place du Gouvernement - Ben Aknoun
-----
- bus :
L - Place du Gouvernement - Léveilley
M - Place du Gouvernement - Maison Carrée (banlieue)
N - Place du Gouvernement - Sidi Ferruch
O - Place du Gouvernement - Guyotville
P - Place du Gouvernement - Baïnem
T - Place du Gouvernement - Birmandreïs - Birkadem
----- - l'étendue insuffisante du plan ne permet pas de voir si les lignes R et U existent encore, mais en 1947 une ligne dessert Chéragas (ligne 15).

----- Pour la revue " Rail et Route " la ligne 4 a été mise en trolleybus avant le mois de novembre 1946.

1947

-1947Un Alger-Guide de 1947 ou 1948 donne le réseau suivant :
-------- a) trams :
2 - Place du Gouvernement - Ruisseau
9 - Hussein Dey (caserne Lemercier) - Nelson, par le boulevard Amiral Pierre, la rue Lazerge (à l'aller), la rue Borély la Sapie (au retour)
--------b) trolleybus :
3 - Ruisseau - Vieux Kouba
4 - Place du Gouvernement (avenue du 8 Novembre) - Deux Moulins, par l'avenue du 8 Novembre et la rue Borély la Sapie
5 - Place du Gouvernement - Châteauneuf
6 - Place du Gouvernement - Bouzaréah
7 - Place du Gouvernement - Ben Aknoun
8 - Place du Gouvernement (avenue du 8 Novembre) - Pointe Pescade, avec même parcours que la ligne 4 jusqu'aux Deux Moulins.
Cette ligne aurait été ouverte en 1948.
-------- c) bus :
1 vert - Place du Gouvernement - Maison Carrée et banlieue
1 rouge - Place du Gouvernement - Maison Carrée et banlieue, service
direct par la Rampe Chasseriau, la rue de Compiègne, la rue de
Châlons, la Route Moutonnière et Maison Carrée
10 - Place du Gouvernement - Léveilley, par Hussein Dey (place Jules
Ferry)
11 - Place du Gouvernement - Baïnem
12 - Place du Gouvernement - La Madrague
13 - Place du Gouvernement - Sidi Ferruch
14 - Place du Gouvernement - Birkadem, par le Ruisseau, la route du Ravin de la Femme Sauvage et Birmandreïs
15 - Châteauneuf - Chéragas, par Dély Ibrahim et El Achour
16 - Place du Gouvernement - Bouzaréah (Frais Vallon), par la rue Bab el Oued, le Lycée, la rue Montaigne et l'avenue du Général Verneau.

1950

-------D'après Alger-Guide de 1950 le réseau est inchangé.
-------Sur la place du Gouvernement, emplacement des terminus :
- les lignes 5, 6, 7 et 16 face à l'hôtel Régence
- les lignes 11,12 et 13 face au café de Bordeaux
- la ligne 14 face à la mosquée

1951

-------Probablement, création de la ligne de trolleybus 4/9 Hussein Dey (Brossette) - Deux Moulins, entraînant bien sûr la suppression de la ligne de trams 9.

1952

-------D'après le plan POL édité au 1er trimestre 1953 et un Alger-Guide de la même époque, liste des lignes :
-------- a) trams
2 - Place du Gouvernement - Ruisseau
-------- b) trolleybus :
3 - Ruisseau - Vieux Kouba
4/9 - Deux Moulins - Hussein Dey (Brossette)
5 - Place du Gouvernement - Châteauneuf
6 - Place du Gouvernement - Bouzaréah
7 - Place du Gouvernement - Ben Aknoun
8 - Square Guynemer - Pointe Pescade, par la rue Alfred Lelluch (à l'aller), le boulevard Carnot (dans sa totalité au retour), la place du Gouvernement, l'avenue du 8 Novembre et Deux Moulins
-------- c) bus
-------lignes identiques à celles de 1947, mais le plan POL indique pour la ligne
10 : Hussein Dey - Léveilley

1953

Le 18 janvier, mise en service des trolleybus sur la ligne de Maison Carrée ; quelques jours plus tard prolongement à Belfort.

1954

Le 1er janvier, le département d'Alger confie le réseau départemental à la RDTA (Régie Départementale des Transports Algérois), après avoir dénoncé la veille le contrat d'affermage le liant aux CFRA (Société des Chemins de Fer sur Routes d'Algérie).

En 1954 ou 1955 au plus tard les bus ont remplacé les trolleybus sur la ligne 3

1956

Liste des lignes d'après Alger-Guide de 1957 :
-------- a) trams :
2 - Place du Gouvernement - Ruisseau
- trolleybus :
1/8 - Pointe Pescade - 5 Maisons (plaque avec chiffres blanc et bleu)
3 - Place du Gouvernement - Vieux Kouba
4/9 - Deux Moulins - Hussein Dey (Brossette)
5 - Place du Gouvernement - Châteauneuf
6 - Place du Gouvernement - Bouzaréah
7 - Place du Gouvernemet - Ben Aknoun
7 - Plateau des Glières - Ben Aknoun
Deux erreurs : la ligne 3 se limite au parcours Ruisseau - Vieux Kouba
la ligne 7 partant du Plateau des Glières est une ligne de bus
-------- c) bus
1 - Place du Gouvernement - Maison Carrée et banlieue, service direct par la route
Moutonnière (plaque rouge)
10 - Hussein Dey (place Jules Ferry) - Léveilley
11 - Place du Gouvernement - Baïnem
12 - Place du Gouvernement - La Madrague
13 - Place du Gouvernement - Sidi Ferruch
14 - Place du Gouvernement - Birkadem
15 - Châteauneuf - Chéragas
16 - Place du Gouvernement - Bouzaréah

1957

En mars, des bus circulent sur la ligne 1/8 mais peut-être encore des trolleybus.
Le 21 mai, remplacement des trams de la ligne 2 par des bus.
Quelques mois auparavant, le service des trams avait été limité à la station Marabout.

1958

-------Liste des lignes exploitées le 12 août par la RDTA (Régie Départementale des Transports Algérois) :
-------
- a) trolleybus :
4/9 - Deux Moulins - Hussein Dey (Brossette), avec exploitation mixte
trolleybus - bus
5 - Régence - Châteauneuf
6 - Régence - Bouzaréah
7 - Régence - Ben Aknoun
-------- b) bus :
1/8 - Pointe Pescade - 5 Maisons (rue Sadi Carnot)
1 barré - Place du Gouvernement - Maison Carrée (route Moutonnière)
2 - Place du Gouvernement - Ruisseau
2 barré - Place du Gouvernement - Musée National
3 - Place du Gouvernement - Kouba - Vieux Kouba
4/9 - exploitation mixte trolleybus - bus (voir ci-dessus)
6 barré - Plateau des Glières - Bouzaréah
7 barré - Plateau des Glières - Ben Aknoun
11 - Place du Gouvernement - Baïnem
12 - Place du Gouvernement - La Madrague
13 - Place du Gouvernement - Sidi Ferruch - Palm Beach
14 - Place du Gouvernement - Birkadem
15 - Ben Aknoun - Chéragas
16 - Place du Gouvernement - Bouzaréah (Frais Vallon)

B -Les installations fixes et le matériel de service.

Voie de 1,055 m.

-------En 1917 :
-------- sur la ligne des Deux Moulins : double voie de la place du Gouvernement jusqu'aux cimetières catholique et israélite, ensuite voie unique.
-------- la ligne de Maison Carrée est à double voie sur 4 km et à voie unique sur 8 km.
-------- la ligne du Ruisseau est à double voie.
-------- la ligne Ruisseau - Kouba est à voie unique.
-------Les voies sur chaussée sont en rails Broca de 52 kg, les voies en accotement ou en déviation sont en rails Vignole de 25 kg.
-------Signalisation électrique non automatique sur les sections à voie unique.

-------Pour les TMS en 1917 : voie unique, déclivité maximale de 76 mm, rayon minimal de 15m, rails Broca de 36 kg sur chaussée, rails Vignole de 25 k en accotement.

-------Dans les années 1920 - 1930, des aiguillages à commande par le wattman ont été installés place du Gouvernement et au Ruisseau.

-------En 1930, avant le 2 juin, installation d’une 3ème voie au terminus partiel du Musée National.

Alimentation électrique

-------En 1917, les TMS reçoivent leur courant de traction des TA. Ces derniers et les CFRA sont alimentés par la centrale thermique du Hamma, appartenant à la Compagnie Centrale d'Energie électrique. A l'origine, les CFRA disposaient d'une centrale thermique rue Alfred de Musset.

-------À l'origine, la ligne 5 de trolleybus est alimentée par les sous-stations Ampère et Bab-el-Oued.

-------Après 1945, la centrale thermique du port d'Alger a pris le relais de la centrale du Hamma pour la fourniture de l'électricité du réseau.

-------Pour l'entretien des lignes aériennes des trolleybus deux véhicules, peut-être Chevrolet ou Studebacker, avec une nacelle de toit, couleur chocolat et crème.

-------Les trolleybus de la ligne 3 étaient garés à Musset et empruntaient la rue de Lyon pour rejoindre le terminus du Ruisseau ; pour leur alimentation électrique ils utilisaient un des deux fils de la ligne 2 et un fil installé spécialement pour le retour du courant.


Dépôts

----- En 1917 les CFRA ont des ateliers à Carnot, des dépôts à Maison Carrée, Bab-el-Oued et Deux Moulins. Les TMS n'ont pas de dépôt propre et utilisent celui des TA.

----- En 1926, après la perte du réseau rural, la situation est la suivante :
- ateliers au Caroubier ;
- dépôts au Ruisseau (rue Mazella vraisemblablement) et rue Alfred de Musset, siège de la société ;
- un petit dépôt annexe aux Deux Moulins, pour assurer les premiers services du matin de la ligne 4.

---- En 1939 :

- ateliers centraux, au Caroubier, avec halls de garage pour bus ; superficie de 12 565 m², dont 4 034 couverts, bientôt portés à 6 436

- deux dépôts : rue Carnot et rue Alfred de Musset, pour les trams et quelques bus ; superficie respectivement 3 800 et 5 000 m²

- ancien dépôt des trams TMS à El Biar (Châteauneuf), actuellement en cours de modification pour les trolleybus ; surface couverte de 2 343 m²

- un petit dépôt secondaire au terminus des Deux Moulins, situé entre la route et les rochers du littoral et ne comportant probablement que deux voies

- un garage de secours pour les bus à Hussein Dey (rue Mazella) de 2 000 m²

- bureaux de la Direction au dépôt Musset.

Dépôts et ateliers modernisés dans le cadre de la modernisation du réseau.

---- En 1941-1942, le dépôt Carnot n’est pas utilisé en service normal, il abrite du matériel garé pour démolition.

---- En 1943 - 1945, le dépôt de Châteauneuf, au terminus de la ligne 5, abrite les trolleybus de la ligne 5 dans un vaste hall, avec des bus des lignes R, R barré, Z, et peut-être d’autres lignes.

---- Les derniers trams de la RSTA étaient basés au dépôt Carnot ; le dépôt Musset a été réservé aux trolleybus dès la fin de l’utilisation du matériel ancien des trams.

---- Au plus tard en 1956, avec l’arrivée de VBR sur les lignes 5, 6 et 7, le dépôt de Châteauneuf n’a plus été utilisé et ses trolleybus mutés à Musset ; à l’époque il n’abritait déjà plus de bus depuis plusieurs années.

C -LE MATÉRIEL ROULANT

1°/ Les tramways .

------Le matériel ancien

----- Le matériel des trams anciens au début de l'électrification
-----En 1903, parc comprenant 58 motrices et 40 remorques ouvertes.

-----En 1917, parc constitué de 60 motrices, 2 tracteurs et 40 remorques.

     Les 60 motrices sont à 2 essieux, avec un poids à vide de 7,5 t, une capacité de 6 places assises de 2ème classe et 14 de 3ème, 20 à 22 places debout sur les plateformes. Elles appartiennent à deux types :
           - 30 ont des moteurs Dulait de 30 ch, n° 1 à 30, elles ont des plateformes ouvertes avec accès des 2 côtés, un compartiment central à 6 carreaux, arrondis ou non suivant les motrices, et un lanterneau
          - 30 ont des moteurs Walker de 25 ch, n° 31 à 60, elles ont des plateformes ouvertes avec accès des 2 côtés, un compartiment central à 6 carreaux et un lanterneau
          - quelques motrices ouvertes, probablement incluses dans les 60, offrent environ 50 places de 3ème classe ; au moins une d'entre elles possède un compartiment central à 6 divisions, un lanterneau, des plateformes ayant des accès des 2 côtés et un carreau moyen du côté du compartiment central

----- Les 2 tracteurs sont à bogies, avec un poids de 13,4 t, 4 moteurs Lorain Steel de 25 ch et une caisse aménagée en fourgon.
       Ils servent aux manœuvres sur les voies de quai et à la traction des trains à vapeur de la ligne de Koléa, entre Bab el Oued et la station de la rue Waïsse, terminus du service voyageurs et messageries. Entre cette station et Maison Carrée, les trains des lignes de Rovigo et Aïn Taya sont tractés par des motrices à 2 essieux.

       Les remorques sont de deux groupes :
              - 28 remorques de 3,5 t, à 2 essieux, offrant 28 places assises et 12 debout 
              - 12 remorques de 4,8 t, à bogies, avec 42 places assises et 16 debout

Un train normal comporte une motrice, une remorque à bogies et une ou deux à 2 essieux.

----- Détail des remorques anciennes
          Les remorques présentent une grande diversité :
                - remorques fermées, avec plateformes ouvertes à accès des deux côtés et compartiment central à 4 grands carreaux 
               - remorques fermées, avec plateformes ouvertes à accès des deux côtés et compartiment central à 3 grands carreaux 
               - remorques fermées, avec plateformes ouvertes à accès des deux côtés et compartiment central à 8 petits carreaux arrondis 
                - remorques fermées, avec plateformes ouvertes à accès des deux côtés et compartiment central à 8 petits carreaux, d’allure générale plus moderne que le type précédent
                - longues remorques ouvertes, probablement à bogies, avec petites plateformes à accès de deux côtés et compartiment central à 6 divisions 
                - remorques ouvertes, avec plateformes à accès des deux côtés et compartiment central à 3 divisions
                - remorques ouvertes, avec plateformes à accès des deux côtés et compartiment central à 4 divisions

------Les variations de la couleur du matériel :
                - le grenat, qui a peut-être été la couleur initiale, a été utilisé jusqu’aux années 1940
                - au début du 19ème siècle des essais de couleur grise
                - avant 1910 apparition d’une livrée grenat, avec une large bande claire en bas de caisse, qui semble avoir été majoritaire très longtemps et a subsisté jusqu’aux années 1930 voire 1940

         En 1928 le parc comprend 60 motrices et 64 remorques, mais le matériel rénové de 1928 y est-il inclus ?

         Au 31 décembre 1936, parc de 67 motrices, 89 remorques, 4 fourgons et wagons.

         Pendant la seconde guerre mondiale, le matériel ancien a circulé sur la ligne 4 jusqu’en 1942 et sur les lignes 1 et 1 barré, avec sur ces deux lignes le plus souvent des rames M + 2 R.

         Une photo de 1943 montre une motrice style Dulait avec 7 carreaux au lieu de 6, peut-être une trace des transformations de 1928…

         Après la guerre, ce matériel a encore circulé sur la ligne 9, probablement jusqu’à sa mise en trolleybus.

La modernisation du matériel à partir de 1928

         En 1928, début de modernisation du matériel avec 2 motrices, n° 61 et 62, et des remorques reconstruites dans les ateliers des CFRA, numérotées à partir de 501.          Couleur grenat.
         Caractéristiques des motrices :
                - avant droit à 2 carreaux,
                - plates-formes avec accès des deux côtés et un carreau moyen en avant de l'accès
                - compartiment central à 7 carreaux moyens
                - 50 places dont 21 assises sur des banquettes transversales à dossiers réversibles
                - 2 moteurs Thomson- Houston de 50 ch
                - longueur 9,648 m, largeur 2,20 m, poids à vide 11,9 t

         Caractéristiques des remorques :
                - grandes plates-formes ouvertes avec accès des deux côtés et 2 carreaux du côté du compartiment central, qui lui comporte seulement 3 carreaux
                - 62 places dont 24 assises
                - longueur 10,05 m, largeur 2,25 m, poids à vide 6,1 t.
                - Normalement une motrice circule avec deux remorques.

Trains réversibles

-------Construites dans le cadre d'un plan de modernisation, dans les ateliers des CFRA, pour les motrices sur des plans de l'Omnium Lyonnais, pour les remorques en transformant des remorques à bogies ouvertes. Couleur grenat et blanc cassé.

Caractéristiques des motrices :
capacité de 60 places, dont 26 debout
longueur hors tout 10,10 m
gabarit 2,30 m
empattement des essieux 3,20 m
moteurs 2 de 60 ch
freins à air Westinghouse, rhéostatique et mécanique à main
Caractéristiques des remorques :
capacité de 60 places, dont 26 debout
un poste de conduite symétrique de celui de la motrice
longueur hors tout 10,10 m
gabarit 2,30 m
empattement des bogies 5,50 m

-------Le programme initial prévoyait 42 rames M + R, pour remplacer le matériel ancien. En fait 31 rames ont été construites en 1937-1938, dans les ateliers du dépôt Alfred de Musset : 20 doubles MR et 11 triples MRM.
-------Au début de 1939 des rames circulent entre Deux Moulins et le Ruisseau, ainsi que sur la ligne 1 barré - Place du Gouvernement - Hussein Dey (caserne du Génie).
-------En 1942, les rames MR ont assuré tout le service de la ligne 4 et les rames MRM étaient utilisées sur la ligne 2.
-------En 1943 - 1945, la ligne 2 est desservie uniquement par des rames MRM.

-------Après la guerre, des rames MR ont dû être transformées en rames MRM, pour la ligne 2 ; la totalité probablement, portant le parc à 20 rames MRM.

-------Les rames MRM ont circulé jusqu'à la fin des trams de la RDTA ; à partir de 1955 elles ont progressivement reçu les nouvelles couleurs bleu azur et blanc et en 1957 à la fin de l'exploitation toutes avaient cette livrée.

Le matériel des TMS

-------En 1917, le parc comprend :
                - 10 motrices à 2 essieux, pesant 7,5 t, avec 2 moteurs Thomson-Houston de 25 ch ; sièges transversaux à dossier réversible offrant 5 places en 1ère classe et 18 en 2ème classe ; 19 places debout sur les plates-formes ;
                - 8 remorques ouvertes, pesant 3 t, offrant 28 places assises et 8 debout.

                 Un train normal se compose d'une motrice et d'une remorque.

                - Les motrices ont des plates-formes ouvertes, avec accès des 2 côtés, un compartiment central à 6 carreaux très hauts et un lanterneau.
                - Au moins une motrice avec des plates-formes ouvertes, à accès des 2 côtés, un compartiment central à 7 carreaux et un lanterneau.

                - Les remorques ouvertes ont des plates-formes et un compartiment central à 6 divisions.

                - D'après la revue de la FACS n° 210 :
                - le parc comprenait 8 petites motrices de couleur jaune et 4 remorques ;
                - au moment de la suppression des trams sur l'ancienne ligne des TMS, la plupart du matériel a été envoyée à Oran et 2 remorques ont été mutées sur le réseau CFRA, les n° 111 et 112.

                Un état de parc au 31 décembre 1936 indique 12 motrices, 8 remorques et 2 fourgons et wagons.

2°/ Les trolleybus

Les Vétra type C : 30 trolleybus, en 4 séries
-        30 trolleybus, en 4 séries. Livrée grenat et blanc cassé à l’origine, repeints en bleu azur et blanc par la RDTA.
         CS 60, n° 1 à 10
, mis en service en 1939 - 1940, sur la ligne 5.
---------- Caractéristiques :

8,65 m de longueur
5 m d'empattement
2,35 m de largeur
moteur Alsthom TA 505 C de 90 ch
constructeur Lacroix & Arnold
portes 240
Réforme en 1957.

---------- CB 55, n° 11 à 15, mis en service en 1942.
---------- Caractéristiques comparables à la série 1 - 10.
Construits à Limoges (CTEL).
Réformé en 1958 - 1959.

---------- CB 55, n° 16 à 21, mis en service en 1944.
Caractéristiques identiques à la 1ère série, sauf le moteur Alsthom TA 505 D3, de même puissance que l’Alsthom TA 505 C.
Constructeur : Lacroix & Arnold.
Réforme en 1957 - 1959, sauf le 18 vendu à Rouen en 1956

---------- CS 60, n° 22 à 30, mis en service en 1945 - 1947.
Caractéristiques :

9,06 m de longueur
5 m d'empattement
2,40 m de largeur
moteur Alsthom TA 505 D3 de 55 ch
constructeur : Satramo
portes 440
Certains ont dû être renumérotés par la RDTA, comme le 22 devenu 44.
Réforme en 1957 - 1959.

---------- Dans les années 50, 9 trolleybus du type C (1 de la série 11-15 et 8 de la série 22-30) ont été rallongés et donc transformés en type B, par l'adjonction d'un carreau en avant de la porte avant ; ils ont été alors renumérotés de 42 à 50 (ainsi le 22 est devenu 44).

---------- Tous ces trolleybus ont circulé sur toutes les lignes, mais surtout sur les lignes 5, 6 et 7, notamment après la réception des Jacquemond et des VA 3.

---------- Les détails du parc trolleybus du 12 août 1958 et du 7 janvier 1959 n'indiquent plus de trolleybus du type C.

Les Vétra VBR

---------- Série 51 à 62, acquise en 1947, avec moteur Alsthom TA 505 D3 de 74 ch.
---------- Série 63 à 70, acquise en 1947, avec moteur Alsthom TA 505 C3 de 74 ch.

---------- Les VBR ont d'abord circulé sur les lignes littorales.

---------- Vers 1956 - 1957, l'un d'eux assurait un service de renfort sur la ligne 6 partant de la place du Gouvernement à 16 h 20.

---------- Ensuite leur utilisation s'est développée sur les lignes 5, 6 et 7, du fait de la réduction de l'emploi des trolleybus sur les lignes littorales.
---------- Leur livrée CFRA d’origine a été remplacée dans les années 1950 par la livrée RDTA bleu azur et blanc

Les Jacquemond 12 B
----------
Série 71 à 85, acquise en 1950 - 1951, en deux tranches : 9 pour la 1ére et 6 pour la seconde.
---------- Caractéristiques :

12 m de longueur
5,80 m d'empattement
2,45 m de largeur
moteur BR de 130 ch
108 places
portes 442
Ils sont les premiers à arborer la nouvelle couleur bleu azur et blanc.
Utilisés sur les lignes littorales.
Réforme en 1959.

Les Vétra VA 3
---------- Série 86 à 95, acquise en 1951.
---------- Utilisés sur les lignes littorales.

Parc au 7 janvier 1959
----------
Document d'origine RATP, indiquant l'âge des véhicules ( années d'acquisition données, avec la marge due à la charnière 1958 - 1959) :

- 10 Vétra VA 3, âgés de 7 ans, donc de 1951
- 9 Jacquemond type A, âgés de 7 ans, de 1951
- 6 Jacquemond type A, âgés de 6 ans, de 1952
- 1 Vétra type B 65 places, âgé de 16 ans, de 1942
- 4 Vétra type B 65 places, âgés de 13 ans, de 1945
- 1 Vétra type B 65 places, âgé de 12 ans, de 1946
- 23 Vétra type B 65 places, âgés de 11 ans, de 1947

3. les autobus

1930

Les TMS créent un service rapide de bus Alger - Tagarins - El Biar, exploité avec 3 Somua de 44 places type Ville de Paris, prêtés par les TA à partir du 1er août 1930.

Plus tard un 4ème bus sera acheté.

1932

Le 17 janvier, mise en service des bus sur la ligne de Maison Carrée, avec le matériel suivant : - Renault Scémia n° 1 à 10, moteur 20 CV, longueur 8 m, caisse fermée à 3 grands carreaux, portes 202, 40 places dont 16 assises
- Renault n° 10 à 16, moteur 25 CV, longueur 8,95 m, caisse fermée à 5 grands carreaux, portes 202, 52 places dont 20 assises

1934

Les TMS restituent aux TA les 3 Somua empruntés en 1930.

1935

Le 11 juin, mise en service de 8 nouveaux bus Renault TN sur la ligne Guyotville - Maison Carrée.

1939

Parc au début de l'année, d'après UVF de mai 1939 :
---------- 58 Renault à essence, 22 ch, 50 places
---------- 8 Panhard, 24 ch, 50 places
---------- 7 Berliet diesel, 19 ch, 45 places
---------- 10 voitures diverses

1943 - 1945

Parc formé uniquement ou presque de Renault type BC, 204, cabine semi-avancée, carrosserie fabriquée à Boufarik.

Même couleur que les autres matériels des CFRA.

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cfra

1946-1951

Utilisation d'un matériel plutôt varié :
- des Panhard, notamment sur les lignes 1, 15 et 16
- de nombreux Renault ZP à demi-cabine avancée, de divers types, utilisés en particulier sur la ligne 15
- 12 Renault 215 D acquis en 1946
- 2 Chausson AH 47, portes 2-2, arrière à un carreau, acquis en mai 1947
- 5 Chausson AH 47, portes 2-2, peut-être arrière à 3 carreaux, reçus pendant l'été 1949
- 5 Renault 4151, acquis pendant l'été 1949 ; comme les 215 D ils ont circulé en particulier sur les lignes 10, 14 et 16

1952 - 1958

Des bus de la période précédente, réimmatriculés à l'automne 1955, circulent encore :
- les 7 Chausson
- les 12 Renault 215 D
- les 5 Renault 4151

De nouveaux matériels ont été mis en service :
- au moins 21 PCR 8, portes 4-2-2, très répandus sur le réseau
- un PLR, exposé au Salon de Paris en octobre 1955
- 177 PBR, utilisés sur les grosses lignes

A partir de 1954, la livrée bleu azur et blanc, apparue avec les trolleybus Jacquemond en 1950 - 1951, est généralisée.

Parc au 12 août 1958 :
7 Renault 4151, 55 places
21 Berliet PCR 8, 80 places
1 Berliet PLR 15, 90 places, portes 4-4-2
77 Berliet PBR 10, 125 places, portes 4-4-2, n° 101 à 177

Après août 1958, achat d'une série de PBR 10b, n° 201 à 218.

D - L'EXPLOITATION.

1904

D'après un guide de l'année, service sur lignes, toutes partant de la place du Gouvernement :
- Cimetière Musulman (Belcourt), toutes les 5 min
- Ruisseau Supérieur, toutes les 15 min ; correspondance du Ruisseau pour Kouba , Birmandreïs, Birkadem et Saoula, toutes les 2 h
- Nouvel Ambert, toutes les 15 min
- Maison Carrée, toutes les 20 min
- St-Eugène (Deux Moulins), toutes les 10 min.

Pour les TMS, au départ de la place du Gouvernement :
- toutes les 15 min jusqu'à la Prison Civile
- toutes les 30 min jusqu'à El Biar
- toutes les 2 heures jusqu'à Petit Château Neuf, avec correspondances pour Ben Aknoun et Bouzaréa, ainsi que pour de nombreuses localités à l'ouest d'Alger.

1916

Fréquence sur lignes, toutes partant de la place du Gouvernement :
- Marabout (cimetière musulman de Belcourt), toutes les 5 min
- Platanes (Jardin d'Essai), toutes les 5 min
- Ruisseau, toutes les 10 min
- Kouba, toutes les 30 min
- Hussein Dey et Nouvel Ambert, par l'oasis des Palmiers (Jardin d'Essai), toutes les 10 min
- Maison Carrée, par Hussein Dey, toutes les 20 min
- Deux Moulins, toutes les 8 ou 9 min.

Fréquence sur lignes des TMS, partant toutes de la place du Gouvernement :
- Prison Civile, toutes les 15 min
- El Biar, toutes les 30 min
- Châteauneuf, toutes les 1 ou 2 h ; correspondance pour Ben Aknoun et Bouzaréa.

1917

Fréquence des services :
8 - 9 min sur la ligne des Deux Moulins
20 min sur Maison Carrée
30 min sur Kouba.
En plus des services partiels donnant une fréquence de 3 min sur le tronc commun Place du Gouvernement - Champ de Manœuvres.

Pour les TMS :
- fréquence de 15 min jusqu'à la Kasbah
30 min jusqu'au Petit Châteauneuf
- le lycée de Ben Aknoun n'est desservi que par 2 ou 3 services par jour.

En 1920 - 1922,
- fréquence des services des CFRA :
- Maison Carrée 20 min
- Nouvel Ambert 10 min
- Jardin d’Essai 10 min
- Deux Moulins 15 min
- Kouba 30 min
- Ruisseau 15 min
- Marabout 7 - 8 min

Pour les TMS :
- Prison Civile 15 min
- El Biar 20 min en semaine 15 min les dimanches et fêtes
- Châteauneuf environ une heure en semaine 30 min les dimanches et fêtes
- Ben Aknoun 7 - 8 services par jour


1929

D'après le guide Bleu de janvier 1930, fréquences suivantes :
- ligne du Ruisseau 20 min
- ligne de Kouba 30 min
- ligne de Maison Carrée 30 min
Pour les lignes TMS :
- jusqu'à la Prison Civile 15 min
- jusqu'à El Biar 30 min
- jusqu'à Châteauneuf toutes les heures ou toutes les 2 heures
- correspondance à Châteauneuf pour Ben Aknoun (tram) et Bouzaréa (bus)

1937
fréquence de 30 min, sauf pour les lignes 2 et 2 barré où elle est de 20 min.

1938

Fréquence sur les lignes de trams :
- Nelson - Musée National 3 à 6 min
- Nelson - Ruisseau - Kouba 12 à 24 min
- Nelson - Ruisseau - Nouvel Ambert 1 h
- Deux Moulins - Nouvel Ambert 1 h
- Deux Moulins - Maison Carrée 1 h
- Place du Gouvernement - El Biar 15 min
- Place du Gouvernement - Châteauneuf 30 min avec correspondance pour Ben Aknoun (tram) et Bouzaréa (bus).

Fréquence sur les lignes de bus :
- Place du Gouvernement - Léveilley 15 à 30 min
- Pointe Pescade - Kouba, par la place du Gouvernement 15 ou 30 min
- Place du Gouvernement - Maison Carrée, par la rue de Lyon 10 min
- Place du Gouvernement - Maison Carrée et prolongement (Belfort, Cinq Maisons et Cité
Militaire) 10 ou 20 min
- Maison Carrée (Belfort) - Guyotville 30 min

1939

A la fin de l'année, utilisation du matériel, d'après Arrivetz :
- ligne 1 : rames de matériel ancien, avec motrice + remorque à essieux + remorque à bogies
- ligne 1 barré : rames MR
- ligne 2 : rames MRM
- ligne 4 : rames MR
- ligne 5 : trolleybus
- ligne 6 : une motrice ancienne seule

1943-1945

Pendant cette période :
- tickets au détail du même genre que ceux de Strasbourg des années 50, mais plus petits ;
- tickets en carnet, de 6 cm de haut et 1,5 cm de large, avec inscriptions dans le sens de la largeur, et validés au crayon de couleur par le receveur ;
- les trolleybus, et peut-être certains bus, ont un receveur à poste fixe, à l'arrière ; pour les autres véhicules, receveur ambulant.

1948

D'après le Guide Bleu de 1950 :

ligne
durée de parcours
1
41 min
2
25
3
6
4
15
5
20
6
35
7
30
8
15
L
25
M
25
N
55
O
25
P
20
R
15
T
30
V
30

1950

D'après Alger-Guide de 1950 :

ligne
fréquence
3
6 min
durée du parcours : 6 min
4
3 min 30
5
4 min
6
20 min
7
20 min
8
8 min
10
15 min

1952

ligne
fréquence
durée du parcours
3
6 min
6 min
4/9
4 min en pointe
8 min en heures creuses
 
5
4 min
 
6
20 min
 
7
20 min
 
8
12 min
 
10
8 min en pointe
24 min en heures creuses
 

1954

Le guide Bleu du 1er trimestre 1955 donne des indications identiques à celles de 1952, sauf pour la ligne 10 dont la fréquence n'est pas signalée.

1956

Mêmes indications que pour 1952, sauf pour la ligne 3 (fréquence 6 et 10 min) et pour la ligne 8 qui est fusionnée avec la ligne 1.