-les transports urbains d'Alger : le réseau des TA (tramways algériens)
Documents : monsieur Henri Martin

Documentation :
- n° 387 (mars 1939) de la revue UVF, sur les TA
- n° 389 (mai 1939) de la revue UVF, sur les CFRA
- article de Jean Arrivetz dans le n° 210 de 1988 de la revue de la FACS
- le livre de Kamel Harouche, paru en 1987
- le livre de Marie Gil et Bernard Pleutin " Les transports urbains et interurbains en Algérie
1892 - 1962 ", paru en 2008
clic : A - Les lignes
clic : B - Les installations fixes et le matériel de service
clic : C- Le matériel roulant
clic : D - L ' exploitation.

url de la page : http://alger-roi.fr/Alger/transports/monographie/textes/ta.htm
sur site le12/4/2002---dernière mise à jour :sept. 2017

66 Ko
retour
 
du même auteur, dans la même collection, chez le même éditeur!
CFRA
RSTA

A - Les lignes

1896

Le 17 septembre, décret autorisant le projet de trams électriques de la Société Delaize, avec une concession pour 50 ans.

Le 15 décembre, concession rétrocédée aux TA (Tramways Algériens), filiale de Thomson-Houston.

1898

Le 14 avril, mise en service de la ligne Hôpital du Dey - Colonne Voirol ; inauguration officielle le 21 avril.

A partir du 10 mai, reprenant le système des trams à chevaux, desserte de la Colonne Voirol et du Boulevard Bru assurée par deux lignes partant de la Place du Gouvernement, en alternance et avec une fréquence 30 min chacune.

1899

A partir du 1er février, essai d’un système avec deux lignes partant de la Station Sanitaire pour la Colonne Voirol et le Boulevard Bru, avec fréquence de 30 min.

Le 10 octobre, service des Théâtres et du Casino assuré dorénavant par trams.

1900

A partir du 27 août, services directs Place du Gouvernement - Colonne Voirol, avec fréquence de 30 min, et desserte du Boulevard Bru par correspondance à la Station Sanitaire.

1903-1905

Ligne principale : Hôpital du Dey - Station Sanitaire, avec fréquence de 5 min.
Sur les deux lignes de la Colonne Voirol et du Boulevard Bru fréquence de 30 min.

1913

A partir du 18 décembre, fréquence de 20 min au lieu de 30 sur les deux lignes Place du Gouvernement - Colonne Voirol et Place du Gouvernement - Boulevard Bru.

1916

Fréquence de 4 ou 5 min pour la ligne principale et 20 min pour les deux branches.

1917

Fréquence de 4 min pour la ligne principale et 30 min pour les deux autres.
Sur les lignes de la Colonne Voirol et du Boulevard Bru, à la montée vers la banlieue, les trams ne prennent que les voyageurs pour l’au-delà de la Station Sanitaire ; elles ne déchargent donc la ligne principale qu’à la descente.
Normalement les rames ont deux remorques sur la ligne principale et une seule sur les deux autres.

1920

3 lignes : Hôpital du Dey - Plateau Saulière fréquence de 4 à 10 min
Place du Gouvernement - Colonne Voirol toutes les 30 min
Place du Gouvernement - Boulevard Bru toutes les 30 min

1921

Jusqu’en 1921 le terminus de la Station Sanitaire est aussi utilisé pour un service partiel partant de la place du Gouvernement.

Le 1er octobre 1921 : le terminus place du Gouvernement des lignes de la Colonne Voirol et du Boulevard Bru est reporté à l’Opéra, grâce à la mise en place d’un triangle de manœuvre utilisant la rue Corneille ; de plus création d’un service partiel Opéra - Mustapha (Parc de Galland).

Le 1er décembre, le terminus de la Station Sanitaire est transféré au Parc de Galland.

En fait Plateau Saulière et Station Sanitaire désignent le même terminus, l’appellation Station Sanitaire a pratiquement disparu après 1921.

1922

Fréquences inchangées sur les 3 lignes, depuis 1920.

1925

D'après Alger Guide la ligne principale est devenue Hôpital du Dey - Parc de Galland et les deux autres ont leur terminus urbain à l'Opéra au lieu de la place du Gouvernement.

Mise en service de la ligne de bus du Télemly, pour remplacer la ligne d'omnibus à chevaux du village d'Isly.

Le 18 décembre, convention des TA transférée à la municipalité, pour une durée de 40 ans.

1926

Une ligne de bus des TA, concédée à un Monsieur Barzan, pour desservir Notre-Dame d'Afrique.

Le 25 décembre 1926, le terminus des lignes de la Colonne Voirol et du boulevard Bru est reporté au Parc de Galland.

1927

Le 13 février, les problèmes posés aux usagers et à la circulation conduisent à ramener à l’Opéra le terminus des lignes de la Colonne Voirol et du boulevard Bru.

1928

Les horaires du 11 juin indiquent aux heures de pointe quelques partiels des lignes de la Colonne Voirol et du boulevard Bru partant du Parc de Galland au lieu de l'Opéra.

Le 31 octobre, mise en service d'une ligne de bus Palais de Justice - La Redoute, exploitée par Monsieur Bignel ; elle sera reprise par les TA en 1932.

Le 5 novembre, ouverture de la ligne de bus Place de la République (Théâtre) - Place Hoche.
Le même jour la ligne du Télemly devient une ligne circulaire partant du kiosque de l'avenue Pasteur.

1929

Lignes indiquées par le guide Bleu de janvier 1930 :
trams :
- Hôpital du Dey - Parc de Galland
- Opéra - Boulevard Bru
- Opéra - Colonne Voirol
bus : ligne du Télemly

La desserte du quartier du Pâté est encore assurée par une ligne d'omnibus à chevaux.

Avant la fin de l'année, la livraison de 9 nouveaux bus a permis d'étoffer le réseau.

1930

Trams : 1 - Hôpital du Dey - Parc de Galland fréquence de 5 min
2 - Opéra - Boulevard Bru fréquence de 15 min
3 - Opéra - Colonne Voirol fréquence de 15 min

En mai, parc de 15 bus desservant 4 lignes :
1 - Kiosque Laferrière - circuit du Télemly
2 - Hôpital du Dey - Place du Gouvernement
3 - Pâté - Beau Fraisier
4 - Pâté - Rampe Valée
       Utilisation du matériel :
- 4 bus en service sur la ligne 1
- 5 sur la 2,
- 2 sur la 3
- 2 sur la 4
- 2 en réserve

Le 29 juin, grâce à l'achat de 20 nouveaux bus, le réseau a été étoffé :
- création d'une ligne 5 Pâté - Boulevard de Provence, pour soulager les trams
- report du terminus du Pâté des lignes 3 et 4 au centre-ville, à St-Augustin pour la ligne 3, à la Grande Poste pour la ligne 4, permettant une meilleure fréquence
- création d'une ligne 6 Grande Poste - Mairie d'El-Biar, par le boulevard Galliéni
- projet de création d'une ligne 7 Alger - Tagarins - éventuellement El-Biar (service rapide), exploitée par les TMS, avec 3 bus loués aux TA

Le 18 décembre, la ligne de Beau Fraisier a son terminus en ville reporté à la Grande Poste.

1931

Le 5 juillet, l'embranchement du Pâté desservant le nouveau dépôt Yusuf est mis en service et la ligne Parc de Galland - Hôpital du Dey est remplacée par deux lignes :
       Pâté - Boulevard de Provence
       Pâté - Hôpital du Dey

Le même jour la ligne de bus Place du Gouvernement - Marché de Bab el Oued est prolongée place Dutertre.

Le 1er novembre, ouverture de la ligne de bus Opéra - Parc d'Hydra.
Aux heures de pointe exploitée avec des bus Somua de 44 places.
Aux heures creuses service limité à une navette Colonne Voirol - Parc d'Hydra, avec des bus Somua de 35 places et des Berliet de 20 places.

1932

Le 2 février, suppression de la navette Colonne Voirol - Parc d'Hydra.

Le 1er juillet, à titre d'essai, la ligne Place du Gouvernement - Place Dutertre est scindée en deux lignes :
       D Place du Gouvernement - Place Dutertre
       I Place du Gouvernement - Avenue de Picardie (carrefour avec le boulevard de Flandre)

Le 24 juillet, la médiocre desserte de La Redoute et du Clos Salembier par les bus de la Société des ATA est remplacée par trois lignes de bus des TA :
       J - Opéra - La Redoute (place), par le chemin Yusuf
       B - Opéra - Clos Salembier, par la rue Michelet et le boulevard Bru
       K - Opéra - Clos Salembier, par le chemin Yusuf et le chemin des Crêtes

Le 28 juillet, mise à l'essai du prolongement partiel de la ligne E au lotissement Lafumée (Villa Pierson).

1933

Le 2 novembre, prolongement partiel de la ligne E au lotissement St-Georges.

1934

Ouverture le 28 juin de la ligne de trolleybus H - Hôpital du Dey - Notre-Dame d'Afrique.

Le 23 décembre, la dénomination Pâté du terminus des trams au dépôt Yusuf est remplacée par la dénomination Yusuf.

1935

Ouverture le 12 avril de la ligne de trolleybus G - Grande Poste - Circuit du Télemly.

Le 20 septembre, prolongement partiel de la ligne E à la Villa Pierson.

1936

Une ligne de trams : Hôpital du Dey - Colonne Voirol ou boulevard Bru.

Report du terminus du Champ de Manœuvre des lignes J et K à la Grande Poste, avec emprunt de la rue Michelet.

Le 13 juillet, les lignes de Beau Fraisier et de la Rampe Valée ont leur terminus du Lycée de Garçons reporté place du Gouvernement.

Le 5 octobre :
- suppression des deux lignes de bus : D - Place du Gouvernement - Place Dutertre
I - Place du Gouvernement - Rue de Picardie
- remplacement des trams de la ligne Hôpital du Dey - Yusuf par des trolleybus sur le parcours Boulevard de Provence - Yusuf à partir de 22 h et jusqu'à 24 h, avec une fréquence de 10 min ; apparemment ce remplacement n'a dû avoir lieu que le 7 décembre.

A partir du 7 décembre les trolleybus remplacent les trams, à partir de 21 h 30 au Yusuf, sur la ligne Yusuf - Boulevard de Provence, avec une fréquence de 10 min.

1937

D'après le Guide Bleu :
       - trams :
Hôpital du Dey - Colonne Voirol ou boulevard Bru, toutes les 4 min
Opéra (square de la République) - boulevard Bru, toutes les 10 ou 25 min
Opéra - Colonne Voirol, toutes les 15 à 30 min
       - trolleybus : lignes G et H
       - bus :
Opéra - Clos Salembier, par le boulevard Bru
Grande Poste - Rampe Vallée
Place du Gouvernement - Rue de Picardie
Grande Poste - Beau Fraisier
Opéra - La Redoute
Opéra - Clos Salembier, par le chemin Yusuf et le chemin des Crêtes
Grande Poste - El Biar

1938

Le 5 mai, mise en place d'une ligne n° 2 Grande Poste - Boulevard de Provence, desservie par des motrices Satramo et ne fonctionnant qu'aux heures de pointe (6 h à 8 h 30, 11 h 30 à 14 h 30, 17 à 20 h).

Le 25 juillet, inauguration des lignes de trolleybus J - Grande Poste - Redoute et K - Grande Poste - Clos Salembier, mais la mise en service effective date peut-être du 9 août.

Liste des lignes entre le 9 août et le 9 septembre :
       - 3 lignes de trams :
1 - Yusuf - Hôpital du dey, fréquence de 2 à 4 min le jour, 10 à 15 min la nuit
2 - Opéra - Boulevard Bru, fréquence de 8 à 15 min, de 5 h à 21 h 45
3 - Opéra - Colonne Voirol, fréquence de 15 min, de 5 h à 21 h 05
       - 4 lignes de trolleybus : G, H, J et K
       - 2 lignes de bus : C - Place du Gouvernement - Rampe Vallée.
F - Place du Gouvernement - Beau Fraisier.

Le 9 septembre, mise en service des lignes de trolleybus J barré - Champ de Manœuvre - Redoute et K barré - Champ de Manœuvre - Clos Salembier.

Le 1er décembre, création de la ligne de bus n° 3 Grande Poste - Parc d'Hydra.

1939

Le 12 avril, mise en service des trolleybus sur la ligne E - Grande Poste - El Biar.

Le 25 mai, la ligne de trams de la Colonne Voirol a son terminus de l'Opéra reporté au boulevard de Provence, elle prend le n° 3 (indicatif en blanc sur fond rouge) et elle est desservie uniquement par des motrices Satramo.

Le 3 août, la ligne n° 2 est prolongée de la Grande Poste au Yusuf.

A partir du 5 octobre réorganisation du réseau :
       - trams :
1 - Boulevard de Provence - Yusuf
2 - Boulevard de Provence - Parc de Galland
3 - Boulevard de Provence - Colonne Voirol
- Suppression du service provisoire Boulevard de Provence - Hôtel St-Georges
       - trolleybus : lignes E, G, H, J et K
les lignes J barré et K barré suspendues jusqu'à nouvel avis
       - bus : ligne A Grande Poste - Hydra, lignes C et F suspendues jusqu'à nouvel avis

Le 18 octobre, la ligne portant le n° 2 est la ligne Opéra - Boulevard Bru.

Le 26 octobre, la ligne A est réduite à la section Galliéni - Hydra.

Le 16 décembre, ligne 1 est prolongée à l'Hôpital du Dey et ligne 2 Boulevard de Provence - Parc de Galland supprimée.

1940

Lignes de bus C et F réduites à une simple navette commune.

Le 4 mars, la ligne de trams n°2 est limitée à la Laiterie, avec correspondance par bus jusqu'au terminus normal du boulevard Bru.

Le 13 mars, pour permettre la fin des travaux de la ligne des trolleybus, le service des trams est limité au parcours Opéra - Hôtel St-Georges, avec correspondance par bus pour le boulevard Bru.

Le 8 avril, mise en service des trolleybus sur la ligne B - Grande Poste - Boulevard Bru, en remplacement des trams.

Le 16 juillet, la ligne de trams n° 1 est limitée au parcours Boulevard de Provence - Parc de Galland.

1941

Le 26 avril, la ligne de trams n° 3 est remplacée par la ligne de trolleybus A Grande Poste -Hydra (par le boulevard St-Saëns), avec un service partiel A barré Grande Poste - Colonne Voirol.
La ligne A barré semble avoir disparu rapidement, probablement avec l'essor de la population du lotissement d'Hydra.

Le réseau est alors le suivant :
       - trams : 1 - Parc de Galland - Hôpital du Dey
       - trolleybus : A - Grande Poste - Hydra (par boulevard St.Saëns)
B - Grande Poste - Boulevard Bru
E - Grande Poste - El Biar
G - Grande Poste - Télemly
H - Hôpital du Dey - Notre Dame d'Afrique
J - Grande Poste - Redoute
J barré - Champ de Manœuvre - Redoute
K - Grande Poste - Clos Salembier
K barré - Champ de Manœuvre - Clos Salembier.

Le 22 décembre au plus tard, le terminus à El Biar de la ligne E a été reporté à la Boucle des Pins.

1942

Le 29 avril au plus tard, ouverture de la ligne E barré Grande Poste - El Biar, service partiel de la ligne E Grande Poste - El Biar (Boucle des Pins).

Le 3 décembre, pour intensifier le service sur la ligne E, la desserte de la Boucle des Pins est suspendue.

1944

Le 13 mars, la ligne 1 est prolongée à titre d’essai à l’Hôpital du Dey.

Un autre essai a eu lieu, probablement dans le courant de l’année, avec la mise en place de deux lignes :
1 - Parc de Galland - Boulevard de Provence
1 barré - Parc de Galland - Lycée (place Jean Mermoz)

Après cet essai, de courte durée, retour à la situation de 1943.

Le 18 décembre, profonde réorganisation du réseau.
Pour les trams :
- deux lignes : 1 -Yusuf - Hôpital du Dey
2 - Grande Poste - Boulevard Galliéni
- le terminus du boulevard Galliéni se situe au carrefour avec l’avenue Foureau Lamy
- la ligne 2, qui utilise 4 rames, est réservée aux usagers des lignes A, B et E 

Pour les trolleybus :
- les lignes A, B et E ont leur terminus de la Grande Poste reporté à Galliéni
- la ligne G a son terminus reporté à la Grande Poste
- la ligne J est limitée au Golf et abandonne sa boucle dans le quartier de La Redoute,
au départ de la Grande Poste elle emprunte le boulevard St-Saëns et au retour la rue
Michelet
- la ligne J barré est supprimée
- la ligne K barré a son service renforcé
- pour le matériel, 4 trolleybus sont utilisés sur la ligne A, 4 sur la B et 8 sur la E

1945

Des modifications du schéma du 18 décembre 1944 sont apparues très tôt dans l’année, bien avant le printemps.
Pour les trams, 3 lignes : 1 - Parc de Galland - Boulevard de Provence
2 - Grande Poste - Galliéni
3 - Yusuf - Hôpital du Dey
Pour les trolleybus :
- la ligne J emprunte le boulevard St-Saëns dans les deux sens
- la ligne K barré devient la ligne K, donc l’indice K barré disparait

1946

Liste des lignes d’après le plan POL :
- trams : 1 - Parc de Galland - Boulevard de Provence
2 - Grande Poste - Galliéni
3 - Yusuf - Hôpital du Dey
- trolleybus : A - Galliéni - Hydra
B - Galliéni - Boulevard Bru
E - Galliéni - El Biar (Boucle des Pins)
G - Grande Poste - Télemly
H - Hôpital du Dey - Notre-Dame d’Afrique
J - Grande Poste - Redoute (par boulevard St-Saëns)
K - Champ de Manœuvre - Clos Salembier

1947

Création de la ligne de trolleybus I - Grande Poste - Birmandreïs, par le boulevard St-Saëns

1948

------Au début de l’année, création de la ligne de trolleybus I - Grande Poste - Birmandreïs.
------D’après la revue « Le Génie Civil » du 1er avril 1948 :
------- la situation est inchangée par rapport à 1946, pour les trams et les trolleybus, sauf bien sûr la ligne I. récemment créée et empruntant le boulevard St-Saëns.
------- une ligne de bus : F - Place du Gouvernement - Beau Fraisier.

------Un peu plus tard et avant le retour des lignes A, B, E et K à la Grande Poste, les lignes I et J ont leur itinéraire modifié, en partant de la Grande Poste passage à l’aller par le boulevard St-Saëns, au retour par la rue Michelet.

------En octobre, au plus tard, la ligne K revient à la Grande Poste, et le K barré réapparaît au Champ de Manœuvres. Les 3 lignes I, J et K empruntent le boulevard St-Saëns en partant de la Grande Poste, et au retour la rue Michelet.

1949

------Les trams ont des numéros de ligne de couleur noire pour la ligne 1, verte pour la ligne 2 et rouge pour la ligne 3, sur disque blanc. Ce dispositif existait probablement depuis la réorganisation des lignes au début de 1945.

1950
Probablement au cours de l’année, suppression de la ligne 2 des trams amenant le retour des trolleybus des lignes A, B et E à la Grande Poste.

Après l'ouverture du Tunnel, inversion des lignes I, J et K qui descendent vers la Poste par St-Saëns et remontent par Michelet. Lors de son rétablissement la ligne B suivra le même système.

Le Tunnel est parcouru dans les deux sens dans le prolongement de St-Saëns, sauf le G qui passe par la place Lyautey vers Michelet.

L'arrivée sur la Poste se fait par le Tunnel, Pasteur, Laferrière Nord et virage à droite pour prendre Péguy. Le B a son terminus dans Laferrière Nord, les I, J et K dans Péguy.

Les A, E et G ont leur terminus au 9ème Zouave, en descendant par Monge qui vient d'être ouvert. Ils remontent par Laferrière Nord, Pasteur, Tunnel, St-Saëns.

1953
-----
Liste des lignes d'après le guide POL du 1er trimestre 1953.

-----
Trams :
1 - Parc de Galland - Boulevard de Provence
3 - Dépôt Yusuf - Hôpital du Dey

----Trolleybus :
A - Grande Poste - Hydra ; à l'aller par boulevard St.Saëns, au retour par rue Michelet
B - Grande Poste - Boulevard Bru ; à l'aller par rue Michelet, au retour par boulevard St.Saëns
E - Grande Poste - El Biar ; à l'aller par boulevard St.Saëns, au retour par rue Michelet
G - Grande Poste - Télemly
H - Hôpital du Dey -Notre Dame d'Afrique
I - Grande Poste - Birmandreïs ; à l'aller par rue Michelet, au retour par boulevard St.Saëns
J - Grande Poste - Redoute (boucle) ; à l'aller par rue Michelet, au retour par boulevard St.Saëns
K - Grande Poste - Clos Salembier ; à l'aller par rue Michelet, au retour par boulevard St.Saëns
K barré - Champ de Manœuvres - Clos Salembier

----Bus :
C - Place du Gouvernement - Rampe Vallée
F - Place du Gouvernement - Beau Fraisier

1956
Au début de l'année, la ligne B est supprimée et la totalité de son tracé repris par la ligne K pour atteindre le Clos Salembier, par le boulevard Laurent Pichat.

Mise en service du téléphérique Belcourt - Clos Salembier.

D'après Alger Guide de 1957 le réseau est déjà celui d'août 1958

1958
Les lignes sont indiquées dans le paragraphe D - L'exploitation.
Sont exploitées par bus les lignes suivantes : A barré, C, D, E barré et F.

B - Les installations fixes et le matériel de service

Voie des trams

Voie de 1,055 m avec pente maximale de 52°/°°.

--------A l'origine, voie unique rue Bab el Oued, rue Bab Azoun et rue Michelet au-delà du carrefour de la rue Hoche vers les hauteurs de la ville ; ailleurs double voie, sauf bien sûr pour la boucle du boulevard de Provence.
--------En 1917, double voie pour la ligne principale entre l'Hôpital du Dey et la Station Sanitaire, voie unique sur le reste du réseau, avec système de signalisation lumineuse non automatique.
Rail Broca de 38 kg.

--------En 1921, dans les années 1920 et 1930, mise en place d'aiguillages à commande électromagnétique par le wattman à Bab-el-Oued, à l'Opéra et au Parc de Galland.

--------En 1939, la double voie va jusqu'au St.Georges (carrefour de la rue Michelet et du boulevard Bru). La boucle du boulevard de Provence est à voie unique et toujours parcourue dans le même sens. La section sur le boulevard du Général Yusuf, entre la rue Michelet et le dépôt, est à double voie sur plate-forme indépendante.

--------Au Parc de Galland une 3ème voie, sur près de 100 m, existe depuis les années 20 ou 30, pour permettre le dépassement des rames y faisant terminus.

Alimentation électrique

--------En 1913, l’électricité des CFRA provient de la centrale thermique de l’Harrach.
-----
--------En 1917
, courant continu de 575 V, produit par une centrale appartenant à la Compagnie Centrale d'Energie Electrique. L'ancienne usine, installée dans le dépôt du boulevard Beauprêtre, est gardée à titre de secours.

--------En 1939, courant continu 620 V.

--------Les lignes de trolleybus, construites avant 1940, ont été mises en place par les TA et les Etablissements Bompard d'Alger.

--------Pour l'entretien des lignes aériennes des trolleybus au moins un véhicule, avec un châssis ancien.

Dépôts

-------DépôtsEn 1917 le dépôt, avec les ateliers et l'ancienne usine électrique, est situé boulevard Beauprêtre. Les ateliers sont utilisés aussi par les TMS.

-------DépôtsDans les années 20 existe un 2ème dépôt, rue Ampère.

-------DépôtsLe 5 juillet 1931 inauguration du dépôt Yusuf, même si les bâtiments ne sont pas terminés.
Construit sur deux niveaux il remplace les anciens dépôts.

A l'origine, les trams sont au niveau inférieur et les trolleybus au niveau supérieur.

Après la disparition des trams anciens, le niveau inférieur peut aussi abriter des trolleybus, côté sud, les trams étant garés côté nord.

Les trolleybus à marchandises de 1942

Les 3 trolleybus TA Somua, n° 10, 11 et 12, ont été transformés en trolleybus à marchandises avec un plateau à ridelles, pour transporter des légumes de la banlieue d’Alger vers le centre-ville.

C- Le matériel roulant
1°/ Les tramways

Matériel ancien
------- Parc constitué en 1917 de :
- 36 motrices à 2 essieux, pesant 8,7 t, avec 2 moteurs Thomson - Houston de 50ch et 2 types de freinage (électrique et électromagnétique). 20 places assises dont 8 de 1ère classe, 17 places debout.
- 52 remorques, pesant 3,1t, avec sièges transversaux à dossier réversible et couloir central, 23 places assises et 12 debout.

------- En 1920, achat de 3 motrices et 2 remorques.

------- En 1935, parc de 40 motrices et 60 remorques.

------- Les motrices ont des plates-formes ouvertes, avec accès des 2 côtés, un compartiment central à 4 carreaux et un lanterneau. Certaines, probablement pas les plus anciennes, ont un compartiment central à 5 carreaux.

------- Les remorques sont de plusieurs types :
- remorques ouvertes, avec plates-formes et compartiment central à 6 divisions
- remorques ouvertes, sans véritables plates-formes et avec 8 divisions
- remorques fermées, courtes, avec plates-formes ouvertes à accès des 2 côtés et compartiment central à 4 carreaux moyens

------- Parc au 31 décembre 1936 : 47 motrices et 75 remorques.

------- La motrice articulée prototype M 1 est peut-être incluse dans le parc de 1935 et celui de 1936.

-------
------- A la fin de son utilisation, probablement en 1939, le matériel ancien circulait uniquement sur les lignes Opéra - Boulevard Bru et Opéra - Colonne Voirol.
------- Tout ce matériel a été ensuite démoli, sauf la motrice n° 77 conservée au dépôt Yusuf. Elle a été restaurée et exposée à la Foire-Exposition d’Alger de 1966.

Matériel moderne
-------
Couleur vert et crème.
------- Le prototype M 1 a été mis en service en décembre 1934. Motrice articulée triple, à 4 essieux. Elle a été commandée à SATRAMO ; la partie mécanique est due à la Société Franco - Belge et la partie électrique à Alsthom.
------- Ensuite une série de 25 motrices a été mise en service, M 2 à M 26. Elles ont été livrées en 1937, sauf la M3 en 1938 et la M 13 en 1939.
------- Par rapport au prototype la longueur est augmentée de 70 cm, du fait de l'isolement du conducteur dans une cabine vitrée et des plates-formes extrêmes plus vastes. D'autre part toutes les portes sont doubles et les sièges sont à dossier réversible au lieu d'un dossier fixe.
-------Caractéristiques de la série M 2 à M 26 :

truck à 2 essieux moteurs brevetés Satramo
réversibilité
(2 postes de conduite)
longueur hors tout
19,856 m
gabarit hors tout
2 m
longueur de chaque motrice
7,60 m
longueur de l'élément central
2,85 m
distance entre pivots d'articulation
3,45 m
empattement des 2 essieux
3,20 m
capacité à l'origine
28 places assises, dont 8 en 1ère classe
122 places debout
capacité en 1958
14 places assises
166 places debout
poids total à vide
21,5 t (dont 2 t pour l'élément médian)
puissance unihoraire
180 ch ( 4 moteurs de 45 ch)
portes commandées par air (système JM)
3 portes par face, pliantes à 4
vantaux, marchepieds rabattables, contrôle de fermeture par lampe
témoin (marchepieds coulissants pour la plate-forme centrale)
structure entièrement métallique
 
moteurs type Alsthom TA 609-B
(2 moteurs d'un truck mis en série)
freins
électrique rhéostatique, pneumatique Westinghouse, à main
prise de courant par 2 perches à frotteurs
vitesse
45 km/h (le shuntage en parallèle permettant d'atteindre 60
km/h a été supprimé, probablement dans les années 1950

Rames conçues pour une circulation éventuelle en souterrain

2°/ Les trolleybus .

1934
-------Mise en service de 5 Vétra CS 35, n° 1 à 5 :
- destinés à la ligne H
- carrosserie Le Bastard
- encombrement : 7,50 m sur 2, 135 m
- moteur de 75 ch
- 31 places debout et 14 assises
- couleur vert foncé et crème, comme les trams.

1935
------.

-------Mise en service de 4 Vétra CS 60 Télemly , n° 6 à 9…
- destinés à la ligne G
- carrosserie Franco-Belge
- encombrement : 8,78 m sur 2,34 m
- une porte à 2 battants à l'avant ; à l'arrière un accès avec chaîne, remplacée après 1945 par une porte à 2 battants
- moteur de 75 ch
- 36 places debout et 24 assises

Période 1936-1941

1937 - 1941

--------Pendant cette période mise en service de 36 Vétra, avec plateforme arrière ouverte parisienne, n° 10 à 57, sauf les n° 14, 21 à 30 et 53. Ils ont été montés dans les ateliers des TA, avec des équipements électriques fournis par Vétra et un moteur de 65 ch, sur des châssis Somua MJZCA ou Panhard K63.
--------Les n° 10 à 13 ont une carrosserie en bois construite par les TA, tous les autres ont reçu une carrosserie en acier fournie par Lacroix & Arnold. Tous sont équipés d’un moteur de 65 ch.

--------
Détail de ces trolleybus TA :

- type TA Somua, n° 10, construit en 1936 et mis en service en 1937,
- moteur TA 505 B,

- équipement Vétra de réserve,
- transformé en trolleybus à marchandises en 1942

- type TA Somua, n° 11 à 13, le premier construit en 1936, les trois mis en service en 1937,
- moteur TH 553,
- pont arrière SOMUA remplacé par pont Renault ;

les n°11 et 12 ont été transformés en 1942 en trolleybus à marchandises

- type TA Somua, n° 15, mis en service en 1937, moteur TH 563

- type TA Somua 9 bis, n° 16 à 20 et 31 à 46, mis en service de 1938 à 1940 (1938 pour 16 à 18 ; 1939 pour 19 et 20, 31 à 40 ; 1940 pour 41 à 46) :
- moteur TH 563 ,
- encombrement : 9,20 m sur 2,42 m,
- 34 places debout et 26 assises

- type TA Panhard 10 bis, n° 47 à 49, mis en service en 1940 :
- moteur TA 505 D,
- encombrement : 9,35 m sur 2,35 m,
- 16 places debout et 34 assises

- type TA Somua 9 bis, n° 50 à 52, mis en service en 1941 :
- moteur TH 563,
- encombrement : 9,20 m sur 2,42 m,
- 34 places debout et 26 assises

- type TA Renault 11 bis, n° 54 à 57,
mis service en 1941 :
- moteur TH 563
- encombrement : 9,28 m sur 2,33 m,
- 34 places debout et 26 assises

En 1937, achat en location-vente du Vétra n° 14, prototype ayant circulé à Rouen, moteur BTH 110.

En 1938, mise en service des Vétra CS 60 Franco-Belge, n° 21 à 30 :

- encombrement : 8,88 m sur 2,34 m
- grosse visière frontale et plateforme arrière ouverte parisienne
- moteur TA 505 D de 75 ch ; au plus tard en 1958 les n° 26, 29 et 30 ont reçu un moteur TA 505 C de 100 ch et le n° 27 un moteur GE 1213 de 140 ch
- 34 places debout et 26 assises.

En 1940, mise en service du Vétra CS 60, type TA Somua 9 bis, n° 53 :
- construit par Lacroix & Arnold
- encombrement : 8,59 m sur 2,30 m
- plateformes fermées, avec porte à 4 battants à l’avant, et à l’arrière un accès avec chaîne, remplacée après 1945 par une porte à 2 battants
- moteur TA 505 D de 65 ch
- 29 places debout et 21 assises

1942

Dans le courant de l'année, mise en circulation de deux trolleybus destinés au réseau de Tunis, bloqués par la guerre à Alger. Ce sont des Vétra CB 45, de couleur blanche, avec bande marron sous les fenêtres ; ils ont été numérotés 58 et 59, à titre provisoire, et envoyés à Tunis en 1945.

1948

En 1948, mise en service de mai à juillet de 10 VCR, n° 61 à 70, et achat du VA 3, n° 81, prototype exposé au Salon de Paris 1947, testé ensuite à Lyon sur la ligne 5 et à Nice, doté d'un moteur de 140 ch.

En 1949, achat de 5 VDB, n° 11 à 15 : leur numérotation permet de penser que les anciens n° 11 à 15 d'avant 1939 ont été réformés auparavant.

Le 29 mai 1949, le Vétra CS 60 n°28 a été détruit dans un accident provoqué, sur le pont d'Hydra, par le suicide de son conducteur.

En 1950, achat de 8 VA 3, n° 82 à 89, 442, avec moteur de 130 ch.

En 1951, achat d'un VA 4, n°101 ; avant d'être livré à Alger, il a circulé en essai à Paris sur la ligne 163, en janvier 1951, puis a été présenté à Lyon. D'une utilisation difficile, il a été transformé en 1954 en VA 3, 442, et a reçu le n° 90.

En 1954 - 1955, achat de 8 VA 3, n° 91 à 98, avec moteur de 140 ch.

Les VA 3 ont été utilisés sur les lignes A, E et K, ainsi que sur des partiels de la ligne J limités au Golf. Sur la ligne K, ils n'ont circulé qu'après la modification du tracé, due à la suppression de la ligne B, entraînant le passage par le boulevard Bru.

Parc au début d'août 1958

Vétra CS 35, n° 1 à 5
Vétra CS 60 Télemly, n° 6 à 9
Vétra VDB, n° 11 à 15
TA Somua 9 bis, n° 16 à 20, 31 à 46, 50 à 53
Vétra CS 60 Franco-Belge, n° 21 à 30 (sauf le n° 28)
TA Panhard 10 bis, n° 47 à 49
TA Renault 11 bis, n° 54 à 57
Vétra VCR n° 61 à 70

Vétra VA 3,

n° 81 à 98


3°/ Les autobus

Les années 1930
------1925

En 1925, mise en service sur la ligne du Télemly de 3 Berliet de 20 places, très lents et vite surnommés « le Cafard ».

1928

Parc renforcé par l’arrivée de 3 Somua de 35 places.

1929

Mise en service de 4 Somua de 25 places et 5 Somua de 40 places.

1930

Livraison de 20 Somua de 44 places, type Ville de Paris ; 3 seront prêtés aux TMS le 1er août et restitués en 1934.

1934

Au début de l’année parc réduit à 35 bus, du fait que les 3 Berliet Télemly de 1925 ont été précédemment réformés et transformés en véhicules de service.

Achat de 6 Panhard de 50 places type Ville de Paris, 2 achetés carrossés, les 4 autres carrossés par les TA dans leurs ateliers.

Avec le retour des 3 Somua prêtés aux TMS en 1930 et l’arrivée prochaine des trolleybus sur la ligne du Télemly libérant 3 bus le parc va bientôt atteindre 41 bus, nombre suffisant pour le service.

numéros
type
portes
moteur
capacité
année d'achat
1 à 5
Chausson AH
202
105 ch
60 places
dont 40 assises
1947
7
Chausson AH
202
105 ch
60
40
1949
8
Chausson ASH 50
422
130 ch
90
21
1952
11 à 20
Chausson ASH 52
402
145 ch
80
21
1952
21 à 29
Chausson ASH 521
442
145 ch
80
20
1954
30 à 36
Chausson ASH 521
442
145 ch
80
20
1955

Renseignements complémentaires :
- les n° 1 à 5 ont un moteur à essence et le levier de vitesse à gauche du chauffeur ;
- le n°7 a aussi un moteur à essence, mais levier de vitesse à droite du chauffeur ;
- le n° 8 est équipé d'une boîte Wilson et possède des carreaux sur les bords du pavillon ;
- les n° 11 à 36 disposent aussi d'une boîte Wilson ;
- acquisition en cours de 10 PLR, n° 41 à 50 ;
- après l'Indépendance et avant 1965 :
------a) vente des ASH 52 à une compagnie privée ;
------b) vente des ASH 521 aux Cars Blidéens ; les n° 33, 34 et 36 ont été transformés en cars avec suppression de la porte centrale.

D - L ' exploitation.

Tarification et perception
-------Perception par appareils CAMP adoptée par décision du Conseil Municipal en 1938, dans le cadre du plan de modernisation.

-------En 1943 - 1945, ce système fonctionne, avec tickets au détail ou en carnet ; lignes découpées en sections ; receveur ambulant, sauf peut-être sur la ligne H.

Service sur lignes

       En 1920 – 1922 :
- fréquence sur les trois lignes : 
       Hôpital du Dey - Plateau Saulière fréquence de 4 à 10 min
       Place du Gouvernement - Colonne Voirol toutes les 30 min
       Place du Gouvernement - Boulevard Bru toutes les 30 min

       En 1930 :
- trams :
1 - Hôpital du Dey - Parc de Galland fréquence de 5 min
2 - Opéra - Boulevard Bru fréquence de 15 min
3 - Opéra - Colonne Voirol fréquence de 15 min

       En 1938, entre le 9 août et le 9 septembre :
- 3 lignes de trams :
1 - Yusuf - Hôpital du dey, fréquence de 2 à 4 min le jour, 10 à 15 min la nuit
2 - Opéra - Boulevard Bru, fréquence de 8 à 15 min, de 5 h à 21 h 45
3 - Opéra - Colonne Voirol, fréquence de 15 min, de 5 h à 21 h 05

***

D'après Alger-Guide de 1950 :

ligne
fréquence en min
durée parcours en min
1
3
22
2
8
12
3
9
27
A
10
10
B
10
10
E
5
10
F
6 à 12
20
G
6 à 12
22
H
6 à 12
8
I
10 à 16
22
J
5à 10
20
K
9
22
K barré
10 environ
22

-------Sur les lignes A, B et E les voitures circulent sur les 3 lignes.

-------En 1953 :

ligne
fréquence en min
durée parcours en min
1
3
22
3
9
27
A
10 environ
20
B
10 environ
20
E
6 à 10
2 0
F
6 à 12
20
G
6 à 12
22
H
6 à 12
8
I
10 environ
20
J
10 environ
20
K
10 environ
25
K barré
10 environ
22

-------Le Guide Bleu du 1er trimestre 1955 donne pour 1954 des indications identiques à celles de 1953, sauf pour 3 lignes :

F
10 min
20 min
-G
10
22
H
6 à 12
12

-------En 1956, d'après Alger Guide de 1957 :

ligne
fréquence en min
durée parcours en min
1
3 min
22 min
3
9
27
A
10 environ
20
A barré
aux heures d'affluence 10
 
C
10 aux heures
d'affluence
12
D
15 environ
20
E
6 à 10
20
E barré 1
2 à 14
20
F
6 à 12
20
G
6 à 12
22
H
6 à 12
10
I
10 environ
20
J
10 environ
20
K
6 environ
25
K barré
10 environ
probablement 22 (comme en 1954 et 1958)

- renseignements, pour début d'août 1958

Lignes
terminus
1er départ
dernier départ
fréquence
en min
durée
parcours
en min
1
Parc de Galland
Bd de Provence
5 00
5 22
20 35
20 55
3
20
3

Dépôt Yusuf
Hôpital du Dey

5 49
6 14
21 55
22 15
10
25
A
Grande Poste
Hydra
5 37
5 15
21 28
21 50
8
22
C
pl. Gouvern
la Beaucheraye
5 29
5 18
21 24
21 42
10
18
D
Grande Poste
Diar es Saada
5 29
5 10
22 00
22 22
10
22
E
Grande Poste
El Biar
5 31
5 10
21 45
22 09
8
22
Ebarré
Grande Poste
Poirson
5 12
5 30
21 38
21 56
10
16
F
pl Gouvernem
Beau Fraisier
5 20
5 39
22 00
22 12
7
10
G
Grande Poste
Télemly
5 12
5 24
22 00
22 10
8
10
H
Hôpital Dey
Séminaire
5 20
5 32
21 41
21 53
5
12
I
Grande Poste
Birmandreis
5 40
5 15
21 35
21 57
10
22
J
Grande Poste
Redoute
5 30
5 38
22 00
22 23
15
20
K
Grande Poste
Clos Samembier
5 14
5 38
21 50
22 16
6
22
Kbarré
Ch.Manoeuvres
Clos Salembier
5 16
5 14
21 38
22 00
6
22
Abarré
Hydra
La Madeleine
6 15
6 25
19 35
19 35
aux heures d'affluence
10

Nota : En raison du couvre-feu à minuit, les services sont limités. en période normale, les dernières voitures rentrent à 1 heure du matin, pour le service urbain, et à 23 heures pour le service suburbain.Matériel sur lignes

Matériel sur lignes

Utilisation du matériel dans les années 50 :
- les CS 35 circulent uniquement sur la ligne H, avec des VDB
- ligne A : tout sauf VDB ; le VA 3 n° 81 y a circulé lorsque le terminus était à Galliéni, il faisait le trajet El Biar - Hydra (voir feuille II D 01), ensuite les VA 3 ont été écartés lors du retour du terminus à la Grande Poste
- ligne B : tout sauf VDB et VA 3
- ligne E : tout sauf VDB, ensuite VA 3 uniquement lors du report du  terminus à la Grande Poste
- ligne G : tout sauf VDB, VCR et VA 3
- ligne I : tout sauf VCR et VA 3 ; la ligne a démarré avec 4 CS 60 Franco-Belge
- ligne J : tout sauf VA 3 ; VA 3 pour service partiel du Golf
- ligne K : avant le passage par le Boulevard Bru tout sauf VDB et VA 3, ensuite VA 3 uniquement
- ligne K barré : tout sauf VDB et VA 3