ROUINA

D'après GUIDES JOANNE de 1906 .-
Route d'Alger à Oran par l'intérieur
.-143 k. On franchit le Chélif sur un pont métallique, au-dessus d'une ruine de pont romain, en amont du confluent de l'Oued Ebda, le plus important affluent de dr. du Chélif, qui recueille les eaux de la majeure partie des massifs des Beni-Menacer et des Beni--Ferah.
146 k. Duperré (nom de l'amiral qui commandait la flotte lors de l'expédition d'Alger; hôt. modestes), ancien Aïn-Defla (la fontaine des lauriers-roses), au pied du Douï, ch.-l. d'une com. de 6,000 hab., dont 700 Européens, et siège de la com. m. des Braz, de 44,060 hab. - Marché important le mardi. - Plusieurs fabriques de crin végétal.
A 5 k. O., domaine de Bou-Zaher ( V. ci-dessous). - De Duperré, on peut faire (en 2 h.), par un excellent chemin forestier qui passe par Aïn-Telloula, l'ascension du Douï (belle vue sur Miliana).
A 2 k. E., en face du confluent de l'Oued Ebda, sur une colline connue sous le nom d'El-Khadra (la verte), sont dispersées les ruines (peu intéressantes) d'Oppidum Novum, colonie fondée par l'empereur Claude, qui occupent une assez grande étendue; le Chélif les contourne à l'E., au N. et, à f 0. Cimetière à l'E., au delà, du Chélif.
De Duperré, une route muletière conduit à (61 k.) Novi (V. R. 3, 7e p. 62), par (18 k.) Sidi-bel-Hassen, (33 k.) (47 k.) Souk-es-Sebt.]
La voie longe le Douï. - A g., petit bois d'oliviers. On rencontre ensuite le grand domaine de Bou-Zaher (propriété Lefèvre), qui est l'exploitation viticole la plus importante de la vallée du Chélif. La vigne et les cultures européennes cessentensuite ou deviennent plus rares.
154 k. Kherba, com. de 2,850 hab., dont 250 Europ. Le v. est à 4 k. au N. de la stat. Un barrage est projeté sur l'Oued Khemis, affluent de dr. du Chélif. - On se rapproche du fleuve, dont on voit de temps en temps les eaux jaunâtres, et on entre clans la plaine des Attafs.
160 k. Rouïna (c'était l'endroit où les Turcs, lorsqu'ils traversaient le Chélif, mangeaient la rouïna, farine de blé grillé délayée dans l'eau), ch.-1. de com. de 2,200 hab., dont 200 Europ. ...En 1955, guides bleus, : mines de fer (3 km S., route)
166 k. A dr., Sainte-Monique, petit v. d'Arabes chrétiens naturalisés, peuplé par le cardinal Lavigerie avec des orphelins recueillis lors de la famine de 1865-66


url de la page : http://alger-roi.fr/Alger/
rouina/rouina.htm
mise sur site : mars 2016

60 Ko
retour
 
Rouina Rouina
extrait de carte Michelin, n°172, 1958, Algérie-Tunisie
mars 2016
galerie d'aperçus
   
20-11-2011 Texte : Francis Garnier - LES MINES ET PORT BREIRA - Texte : Huguette Cohet - Envoi : Geneviève Bortolotti - Troncy