EL ARROUCH
entre Philippeville et Constantine ( et réciproquement)

De Constantine à Philippeville

53 k. El Arrouch, ch.-1. de canton de 10.000 hab., en amont du confluent des oueds En Nesa et Safsaf. Hospice de vieillan hôpital auxiliaire. Monuments : de l'Armée à la Colonie (1846) ; aux Morts de la Grande Guerre (1937).

Au cimetière, pyramide dressée par le 61° régiment de ligne à la mémoire des frères d'armes morts en Afrique de 1837 à 1843. — Non loin du village, tombe commune des défenseurs d'El Arrouch morts lors de l' attaque du 30 juin 1842.

A peu de distance, au 8.-E. (route carrossable), barrage des Zardézas, à la sortie des gorges du Safsaf (7 k. de long), de 40 m. de haut, de 180 m. de longueur en crête.Les eaux ainsi recueillies (11 millions de m.) envoient un complément d'eau à la ville de Philippeville, irriguent 9.000 hect. et fournissent de l'énergie électrique.

Des routes relient El Arrouch à (5 k. O.) la station de ch. de fer de Bougrina et à (6 k. N.) la gare de Roberville-El Arrouch.

A dr. (E.), s'embranche une route (en construction) qui doit relier directement Jemmapes (p. 371).

62 k. Gastonville, commune de 7.600 hab. — A 5 k. O. (route) Robertville (ci-dessus). — Descente continue dans la fertile vallée du Safsaf. — 67 k. Pont.


url de la page : http://alger-roi.fr/Alger/el_arrouch/el_arrouch.htm

mise sur site : février 2014

55 Ko
retour
 
Pour situer El Arrouch
Pour situer El Arrouch
fév. 2014
galerie d'aperçus
 
  Jemmapes
  Kroub(s)
18-11-2003 Texte : LES CULTURES INDUSTRIELLES : Tabac -Coton - Brochure :Les grands secteurs de l' Agriculture algérienne
14-3-2005 Texte : Alger, Algérie : documents algériens - Série économique : communications - les routes nationales d'Algérie - 10 pages + carte - n°57 - 15 février 1949