BOGHAR
Sous les Romains Boghar s'appelle Castellum Mauritanum

BOGHAR .- 6 km. Commune de 3 000 hab., à 935 m d'alt., dominant de tous côtés des horizons étendus. Vaste redoute renfermant des bâtiments militaires. Marché le jeudi.

Extrait du "Titteri", par G.Bouchet :« Boghar est d'abord un balcon sur le sud et sur le Chélif. C'est un lieu d'observations privilégié que l'on équipa dès 1841 d'un télégraphe optique permettant d'alerter très vite Médéa et Alger ; sauf en cas de brouillard.

Boghar devint vite une base militaire destinée à regrouper les troupes avant leur départ pour des expéditions vers le sud. Cette base comportait des casernes concentrées dans un rectangle protégé par un mur. Il y avait des bâtiments pour loger les soldats, pour héberger les officiers, pour le service de santé et pour stocker les équipements. En arrière de cet espace clos, les terrains du camp Suzonni avaient été défrichés et sommairement aménagés pour les troupes de passage.


url de la page : http://alger-roi.fr/Alger/
boghar/boghar.htm
mise sur site : mai 2013

44 Ko
retour
 
Boghar et Boghari
Boghar et Boghari
mai 2013
galerie d'aperçus
 
Boghari
13-3-2009 Un article très complet et très documenté : Le Titteri des Français - 1830-1962 - LES CHEFS-LIEUX D'ARRONDISSEMENT DE LA RN 1 - BOGHARI (ou Ksar el Boukhari) Documents et textes : Georges Bouchet
13-3-2009 Géographie de l'Afrique du nord -Le Titteri des Français - 1830-1962 - DEUXIEME PARTIE : LES LOCALITES - A/ LES CHEFS-LIEUXD'ARRONDISSEMENT DE LA RN 1 - supplément sur BOGHAR - Documents et textes : Georges Bouchet