Ben-Aknoun
La cité universitaire
Du projet à la réalisation

Une cité universitaire, digne d'Alger, digne de l'Afrique du Nord va enfin surgir. M. Jean Vassallo, président de l'Association générale des Étudiants a aujourd'hui le droit de pavoiser. Sa pensévérance, son obstination sont enfin récompensées.

LA CITÉ UNIVERSITAIRE FUTURE


Deux commissions s'occupent maintenant de la cité universitaire. Une grande commission nommée par M. le ministre gouverneur général de l'Algérie, M. E. Naegelen. Elle est composée de M. le secrétaire général du G.O., André Pélabon ; M. Ernst, préfet ; M. Gazagne, maire et M. Gau, recteur d'Alger, ainsi que d'architectes du Gouvernement générall ; une sous-commission dont le rôle est essentiellement pratique, formée par M. le recteur Gau, Mme H. Charies-Vallin, M. Poitevin, ingénieur des Travaux publics et des transports ; M. Jean Vassallo, preaident de l'A.G.E.A., travaille activement à la réalisation du projet.

Le projet d'édification de la cité universitaire à Ben-AKnoun a été voté par cette sous-commission. Le vote sera ratifié, sans aucun doute, le 8 avril, jour de la prochaine réunion de la grande commission.

Les travaux commenceront à Ben Aknoun au mois de juin prochain. Il y aura dans la cité universitaire des bâtiments d'utilité générale et des pavillons destinés à des chambres d'étudiants.

Précisions sur les bâtiment;
Au centre de la cité se dressera le grand bâtiment d'utilité générale avec son restaurant apte à servir 2.000 repas : plus de trois cents par service et cela trois fois le matin et trois fois le soir.

Une vaste salle des fêtes avec une scène et huit cents fauteuils, un dancing, une salle de projection cinématographique sont prévus, ainsi qu'une bibliothèque et une salle de travail. Pour les étudiants malades, une infirmerie sera construite : on y prévoit dix lits. Il y aura un salon de coiffure et un bureau des P.T.T. Une blanchisserie lavera plus de trois mille draps par mois. Les étudiants auront à leur disposition une lingerie qui se chargera de blanchir leur linge personnel : ceci s'existe encore dans aucune cité universitaire française.

Enfin, les sportifs ne seront pas oubliés. Le stade de Ben-Aknoun, attenant au lycée, sera mis à la disposition des étudiants à la suite d'un accord intervenu entre M. le recteur Gau et les administrateurs du lycée. De plus, plusieurs petits stades rappelant les classiques.« plateaux Hébert », seront aménagés près des pavillons dans le parc. La cité universitaire d'Alger sera au moins égale en superficie à celle de Paris.

Le premier pavillon
Le premier pavillon (on en prévoit huit à dix) sera construit cet été, à partir du mois de juin. Il sera terminé au mois de novembre et comprendra quatre-vingt à cent chambres. Ce premier pavillon est destiné aux garçons. Mais la cité universitaire d'Alger, tout comme la fondation Deutsch de la Meurthe de Paris sera mixte. Il y aura deux ou trois pavillons destinés aux étudiantes. Chaque pavillon sera muni du chauffage central, aura sa salie de réunion et sera gardé par un concierge particulier.

La chambre type mesurera quatre mètres sur trois et sera affectée d'un lavabo, Des salles de douche seront installées au rez-de-chaussée et dans les deux étages de chaque pavillon.
(suite dans les articles.)


Echo d'Alger des 31/3 + 4/5 + 30/6 + 2/12-1949 - Transmis par Francis Rambert
mai 2020
Voir : la cité, 10 ans d'existence.
Voir :
La cité universitaire d'Alger (Ben-Aknoun)
documents algériens
- Série sociale : université - La cité universitaire d'Alger (Ben-Aknoun) - n°39 - 30 décembre 1952

1400 Ko
retour
 


.plan prevision
Plan prévision, 1949
cite universitaire
Vue aérienne, 1960,116 ko ...Montage de deux pages
 

En juin, la cité universitaire commencera à surgir sur des terrains de BEN-AKNOUN

La cité universitaire

La cité universitaire

La cité universitaire

La cité universitaire

La cité universitaire