Quand je pense que nous avons en France quelque 2,5 millions de chômeurs et pères de famille. Une chose est certaine, je ne mettrais plus les pieds dans un club Med et ni chez ACCOR.
sur site le 3-3-2010
reçu sur messagerie

8 Ko
retour

Pierre.K
Source TRES sérieuse
A diffuser,
Si vous le voulez bien

----- Original Message -----
From: To:
Sent: Tuesday, March 02, 2010 6:44 PM
Subject: Tr: Coup de gueule.


Coup de gueule.


Quand je pense que nous avons en France quelque 2,5 millions de chômeurs et pères de famille. Une chose est certaine, je ne mettrais plus les pieds dans un club Med et ni chez ACCOR.


Et c'est vrai en plus !!! Quelle Honte !!!!


COUPS DE GUEULE D'UN AGENT DE LA P A F :

Le 17 décembre 23:30,

Chers tous, une fois n'est pas coutume: un coup de gueule...

Comme vous le savez, mon métier m'amène désormais à filtrer ce qui entre dans notre cher pays, du moins ce qui arrive par les airs dans la région rhône-alpes et voici maintenant une quinzaine de jours que j'assiste à ceci:

- Vol en provenance d'Istambul : 96 turcs avec chacun visa en règle sur le passeport et contrat de 5 mois de travail signé par un représentant du groupe ACCOR: 1438,80€ brut par mois - spécialité: cuisiniers - nourris logés blanchis - lieu de travail: Megève - Courchevel - les Arcs - Vol aller/retour payé par l'employeur.

- Vol en provenance de Djerba: 92 tunisiens avec chacun visa en règle sur le passeport et contrat de 5 mois de travail signé par une représentante du groupe CLUB MED: 1477,99€ brut par mois - spécialité: cuisinier ou serveur - nourris logés blanchis - lieu de travail: les 2 Alpes - Méribel - les Ménuires - la Plagne - Vol aller/retour payé par l'employeur.

Et enfin la crème:

- Vol en provenance de Casablanca: 128 marocains avec chacun visa en règle sur le passeport et contrat de 5 mois de travail signé par une représentante du groupe CLUB MED: de 1477,99€ à 1530,47€ brut par mois - spécialité: cuisinier ou serveur - nourris logés blanchis - lieu de travail: les 2 Alpes - Avoriaz - Chamonix - Tignes - Vol aller/retour payé par l'employeur.

La moyenne d'âge varie entre 25 et 50 ans (je dirais que 80% d'entre eux ont plus de 40 ans), la totalité ne parle quasi pas un mot de français mais ont tous le même sourire de faux-cul rivé sur la face au moment du contrôle (surtout dans le vol n°3) avec des "merci chef" ou "merci bocou missiou" qui puent la franchise de l'âne qui recule..

BREF...

Tout ça pour dire qu'au lieu d'embaucher des "locaux", il est plus rentable pour ces groupes hôteliers d'aller chercher ces types qui n'hésitent pas une seconde à mettre 5 mois de leur existence entre parenthèses chaque année (car ça fait longtemps que ça dure apparemment) pour s'expatrier dans un pays dont ils ne pratiquent pas la langue et trimer en cuisine pour un peu plus de 1000€ par mois.

Faut dire qu'avec les 5000€ qu'ils empochent et qu'ils ramènent au bled, ils font vivre leur familles pendant bien plus longtemps et font construire des villas car bien évidemment ce ne sont pas ces gens là qui vont faire marcher le commerce en dépensant leurs économies en France..

Comme quoi les dirigeants ont tout compris chez nous...

Mais ce qui me déglingue encore un peu plus, c'est que quasi la totalité d'entre eux (toutes provenances confondues) sont musulmans, probablement pratiquants vu les âges et ils viennent bosser dans la restauration, qui plus est en montagne... et qu'est-ce qu'on mange le plus souvent en montagne l'hiver? Ben des diots, des raclettes, des tartiflettes, des fondues avec l'assiette de charcuterie qui va bien.. bref du PORC!!

Alors ils en font quoi de leur religion et des ses p------ de principes quand ils doivent trancher et disposer le jambon, le saucisson, le lard et l e reste dans les plats et sur les assiettes hein ???!!!!! C'est pas du "halal" là !!!!!! Pour 5000€, y a plus d'Allah et de sa volonté divine???

Chapeau la bouffe traditionnelle montagnarde française... préparée par des cuistos du pays... avec amour et savoir-faire ancestral... mon c-- oui!!!

Alors voilà, je vous invite à faire passer le mot mais surtout à BOYCOTTER ces groupes hoteliers "aux pieds des pistes" pour privilègier les petits chalets ou chambres d'hôtes et les restaurants "bien de chez nous", ce qui souvent, revient moins cher pour le séjour une fois tout ajouté..


BON SKI A TOUS!