HOLLANDE...et les Harkis
reçu le 1-11-2011 de Christian.
Extrait de Comité Harkis et Vérité - octobre 2011
sur site le 1-11-2011

14 Ko
retour



Trouvé « ça ! «… un p’tit coup de roulette à souris : c’est sous le premier article…

http://www.harkisetverite.info/

Ça vaut son pesant de merguez , tu trouves pas ? Marrant ( si j’ose dire ) ce que ce cinquantenaire lui apporte comme inspiration ; y manque pas d’air !!!

Voici l'article...

Le message
de François HOLLANDE
aux harkis et aux rapatriés

Dans le cadre de sa campagne de rassemblement des français, François HOLLANDE adresse aux harkis et aux rapatriés en général le message suivant :

"Je sais le drame qu'ont vécus et pour certains continuent de vivre nos compatriotes pieds-noirs et harkis. Leurs souffrances et leur sacrifice exigent notre reconnaissance et notre soutien.

Vous aspirez à une mémoire apaisée, moi aussi. Cette paix des mémoires passe par une histoire partagée, sans amnésie ni repentance. Elle passe aussi par une totale transparence.

C'est pourquoi je l'engage à ouvrir l'ensemble des archives concernant cette période et en particulier celle qui a suivi la signature des Accord d'Evian et le cessez-le-feu du 19 mars 1962.

Oui, il nous faut reconnaître la part de responsabilité de la France dans l'abandon de nos concitoyens rapatriés et harkis en particulier dans les mois qui ont suivis cette date.

Vous savez mon obstination à rassembler tous les français dans la confiance et le respect.

Cinquante ans après les drames que vous avez vécus, il est grand temps de réconcilier notre pays avec son histoire. Notre mémoire nationale ne saurait oublier cette période et ceux qui l'ont traversée.

Vous êtes des acteurs indispensables dans la mise en œuvre d'une réelle politique de coopération et d'échange entre les deux rives de la Méditerranée, que j'appelle de mes vœux.

C'est pour toutes ces raisons que demain, élu Président de la république Française, j'étudierai avec vous la prise en compte de vos légitimes revendications, dans cette exigence de réconciliation des mémoires".

Paris, le 13 octobre 2011

François HOLLANDE