Débats et opinions
Connaissez-vous Mohamed Sabaoui ?
sur site le 23-5-2008

7 Ko
retour



Mohamed Sabaoui est l’un des fondateurs du Comité de Sauvegarde des Musulmans de France à Roubaix. Il publie un peu partout son programme sans que personne ne semble intervenir …

J'avais une vague impression de ce qui devait figurer au programme.

Je me suis donc documenté. Ce que j'ai découvert m'a stupéfié. J'ignorais à quel point celui-ci était avancé. Ce n'est plus un projet mais une volonté qui travaille et dont l'objectif est là, en phase d'exécution; la charia (loi islamique) se met en place et chaque jour davantage ici en Europe, ici en France sans que personne ne réagisse.

Les islamistes avouent leur objectif

Voici des extraits d'une interview de Mohamed Sabaoui, jeune musulman d'origine algérienne, reproduite dans « Le paradoxe de Roubaix », Plon 1996, et insérée régulièrement dans des « toutes-boîtes » du Nord ! Joyeuse et longue vie aux « Ch’ti »s.

« Les lois de votre République ne sont pas conformes à celles du Coran, et ne doivent pas être imposées aux musulmans, qui ne peuvent être gouvernés que par la Charia. Nous allons donc œuvrer pour prendre ce pouvoir qui nous est dû. Nous allons commencer par Roubaix, qui est actuellement une ville musulmane à plus de 60%. Lors des futures élections municipales, nous mobiliserons nos effectifs, et le prochain maire sera musulman. Après négociation avec l'Etat et la région, nous déclarerons Roubaix enclave musulmane indépendante, et nous imposerons la Charia (loi de Dieu) à l'ensemble des habitants. »
> « Ecraser les infidèles »
> « La minorité chrétienne aura le statut de Dhimmis. Ce sera une catégorie à part qui pourra racheter ses libertés et droits par un impôt spécial. En outre nous ferons ce qu'il faut pour les amener par la persuasion dans notre giron. Des dizaines de milliers de Français ont déjà embrassé l'islam de plein gré, pourquoi pas les Chrétiens de Roubaix ? Actuellement à l'université de Lille, nous mettons sur pied des brigades de la foi, chargées de « convertir » les Roubaisiens récalcitrants Chrétiens, ou juifs, pour les faire rentrer dans notre religion, car c'est Dieu qui le veut ! Si nous sommes les plus fort, c'est que Dieu l'a voulu. Nous n'avons pas les contraintes de l'obligation chrétienne de porter assistance à la veuve, à l'orphelin, aux faibles et handicapés. Nous pouvons et devons, au contraire, les écraser s'ils constituent un obstacle, surtout si ce sont des infidèles ». ..............

(NDA : je viens de corriger 7 fautes).

S’ils avaient été mis dans la bouche d’un « catholique » par exemple, ces propos auraient provoqué une émotion médiatique considérable et les tribunaux auraient sanctionné lourdement son auteur pour « incitation à la haine raciale". Mais dans le cas présent, il s'agit simplement des justes revendications du représentant d'une communauté minoritaire (sauf à Roubaix), donc totalement acquise à la cause de l'anti-racisme, donc au-dessus de tout soupçon de pensée raciste.

Les magistrats n'ont qu'à bien se tenir.

Dans le cas de Roubaix, actuellement, le maire n'est pas musulman, mais semble déjà se comporter en parfait dhimmi puisque Roubaix est devenue depuis cette interview le premier fief islamique de France. Pas encore indépendante, mais des contacts étroits sont noués avec la gauche.

Si jamais elle reprenait le pouvoir demain grâce aux voix "issues de l'immigration", les négociations pourraient dès lors commencer.

Pas de ça chez nous pour le moment, d'ailleurs on ne laissera pas les choses en arriver là, pas vrai?

C'est plus haut que Poitiers, Roubaix, non?........


Ce sont les propos tenus par Mohamed Sabaoui, l’un des fondateurs du Comité de Sauvegarde des Musulmans de France à Roubaix, et publiés par Philippe Aziz dans son livre « Le paradoxe de Roubaix »

Ces paroles peuvent paraître délirantes et l’objectif irréalisable.

Et pourtant !

__._,_.___

Tant qu'il me restera un petit espace de liberté pour exprimer ma conviction et vous prévenir du danger je l'utiliserai quitte à en déranger certains dans leur tranquilité.

Jean-Louis