Ci-dessous une lettre adressée à Jean Marc ROUBAUD
Email adressé le Vendredi 2 février 2007 à Monsieur Jean Marc ROUBAUD, Député UMP siégeant à l’Assemblée Nationale Française, né le 18 Juin 1951 à Alger, par Lucienne PONS
Lucienne Pons, née le 1er Juin 1934 à Cherchell
février 2007

sur site le 4-2-2007

13 Ko
retour

Monsieur le Député

Vous faites partie de différents groupes d'études à l'Assemblée Nationale notamment du Groupe de Production audiovisuelle.

Avez vous eu dans le cadre des travaux d'études de ce groupe souligné le pilonnage systématique et odieux de l'œuvre de colonisation française en Algérie et des Français d'Algérie auquel se livrent les chaines de télévision publiques présidées à haut Niveau par Hervé BOURGES dont le soutien et la sympathie pour le FLN à l'époque de la guerre d'Algérie et de nos jours sont bien connus et de longue date ?

Vous appartenez à l'UMP, soit c’est votre droit et votre choix, mais savez vous que le voyage de Monsieur Sarkozy en Algérie de l'été passé a été mal ressenti par les Français d'Algérie.?
Lui était-il vraiment impératif, pour renforcer son image (faible au demeurant) d'homme politique international d’aller se recueillir sur le monument des "martyrs" FLN ?
Certes pour faire bon poids et bonne mesure comme le ferait un mercantile affairiste politico-néo-colonialiste, il s'est ensuite, mais ensuite seulement, incliné au cimetière de Saint Eugène ou repose bon nombre de pionniers qui ont construit en 132 ans de labeurs l'Algérie agricole, industrielle, culturelle etc. . là où ne se trouvaient que marais et désolation.

Or aucun Français d'Algérie ne lui a donné mandat de se recueillir sur les tombes de nos ancêtres et qu'il se soit à cette occasion permis de le faire dans un but essentiellement politique(son voyage n'était pas privé) n'est pas tolérable. Mes grands parents enterrés dans ce cimetière avant la guerre d’Algérie n'ont jamais pu penser que les Algériens indigènes pourtant français demanderaient un jour l'indépendance, et que Monsieur SARKOZY utiliserait leurs mémoires, leur tombes, et ce lieux de repos, et qu’il oserait après leur mort survenu avant l’indépendance les impliquer dans son média-show pour consolider son image de prétendu conciliateur entre les uns et les autres. Ceci est une imposture de la part de Monsieur SARKOZY.

Je noterai au passage que son attitude conciliante envers le Gouvernement Algérien ne l'a pas épargné sur place en Algérie et avant son retour en France des revendications des dirigeants Algériens qui N'ONT PAS MANQUE DE LUI FAIRE ENTENDRE LEURS DISCOURS PUBLIQUEMENT demandant toujours des excuses officielles de la France pour son œuvre coloniale en Algérie, prétendument néfaste par ces accusateurs mensongers. (Sans toutefois oublier d'encaisser dans l'ombre nos subventions) .C'était le prix de la duplicité de Monsieur SARKOZY, mais en a-t-il tiré leçon : j'en doute.

DERNIEREMENT EN ECOUTANT UNE RADIO LIBRE QUI OFFICIE GENERALEMENT POUR TRAÏNER LA FRANCE DANS LA BOUE, J'AI ENTENDU AFFIRMER par un intervenant algérien à l'antenne QUE BOUTEFLICKA PREPARAIT POUR LE 5 JUILLET 2007 UN DISCOURS POUR METTRE LA FRANCE EN ACCUSATION SUR LA PERIODE COLONIALE et qu'il serait affirmé dans ce discours que les Français d'Algérie et les militaires Français SE SONT CONDUITS comme des SS envers les Algériens !

Que fait le CSA ? À part utiliser les chaînes pour protéger ses dirigeants lorsqu'ils sont mis en cause dans des affaires privées, je vous le demande que fait le CSA ?

En première conclusion Monsieur le Député,
je souhaiterais qu'un homme politique Français ose relever l'honneur de la France bafoué par ces gouvernants algériens autrefois tueurs FLN en leur demandant officiellement de présenter des excuses à la France pour les crimes odieux commis par les FLN , par arme blanches, armes à feux et bombes explosives contre les civils Français d'Algérie, les civils Français musulmans sympathisants Algérie Française, et les Militaires Français et Harkis pendant la Guerre d'Algérie et contre l'odieuse boucherie commise après l'indépendance le 5 Juillet à ORAN par le FLN qui a massacré sauvagement plus de 3000 civils Français et 150 000 harkis avec la complicité du Gouvernement Français de l'époque qui avait donné ordre au Général Katz de ne pas intervenir pour leur protection, ordre que ce sinistre personnage a suivi le doigt sur la couture de son pantalon.

Il est vrai que le même jour à Alger, et ce fait est incontesté et non démenti depuis lors bien que passé sous silence, le Consul de France se faisait déculotter et violer dans la rue par des FLN algériens.

Il n'est pas étonnant que de nos jours les rappeurs introduisent dans leurs œuvres de soi-disant " haute tenue musicale et littéraire " diffusées généreusement sur nos ondes, les mots "Nique la France"

Je le répète que fait le CSA ?

Si je me permets de m'adresser à vous pour dénoncer tous ces faits c'est que je descends :
- par ma branche paternelle des "Cinquante familles" qui à la suite du Baron de Vialar dans les années 1830 ( sous Charles X) ont fondé Fort de l'eau, Ain Taya et bien d'autres villages et assainit et défriché 80 % des marais de la Mitidja avant d'y établir des fermes qu'ils n'ont pu garder dans leur patrimoine bien souvent par suite des partages successoraux et qu'ils étaient obligés de mettre alors en vente, le plus souvent rachetées par des sociétés capitalistes métropolitaines venues ramasser pour quatre sous les fruits de leurs labeurs ,
- par ma branche maternelle j'appartiens à une famille originaire de Lyon dont tous les hommes étaient formés pour travailler dans la marine. Ainsi mon arrière Grand-père branche maternelle avant de s'établir à ORAN vers les années 1873 travaillait sur le Navire câblier LA CHARENTE, participant activement à la pose du premier câble téléphonique sous marin de Marseille à ALGER; son Fils mon grand père branche maternelle était lui Officier de Marine Marchande au long cours et tous les descendants de ma branche paternelle et de ma branche maternelle( dont moi-même) ont toujours travaillé honnêtement sans faire suer le burnous, comme fonctionnaires, juristes, économistes, commerçants , agriculteurs, viticulteurs, instituteurs etc..certains même ecclésiastiques, loin de tout racisme bien au contraire, mais plutôt en les aidant à acquérir une civilisation, des connaissances et le bien-être qui leur faisaient défaut avant l’arrivée de la France . La grande erreur de la France et des Français d'Algérie a été de s'imaginer que la majorité des arabes algériens adhéreraient à la culture Française et Occidentale : les évènements actuels démontrent le contraire : la France est la cible privilégiée de leurs insultes et rancœur imméritées et entretenues hélas par une partie de l’opinion Française de gauche et sa propagande néfaste.

Il est tout aussi regrettable de constater que les néo-colonialistes européens et français qui se remplissent les poches dans des affaires juteuses avec nos anciens pays colonisés( l'expression " anciens pays civilisés par nos soins et notre labeur" serait plus véridique) ne soient jamais mis en accusation, et ce sont ces néocolonialistes véreux qui justement tapent sur les anciens Français des colonies avec les Gouvernants Algériens comme le font ici-même dans des conférences et colloques universitaires , les descendants des porteurs de valises et leurs héritiers et partisans politiques qu’ils ont endoctrinés. C'est ignoble !

Voilà Monsieur le Député ce que moi, Lucienne PONS rapatriée avec mes deux valises le 27 Juin 1962 par le Ville d'Oran et n’ayant jamais par la suite sollicitée ni obtenue aucune aide morale ni financière de mon Pays la France, je souhaitais vous dire , en espérant que vous agirez dans votre groupe d'étude de Production audiovisuelle dans le sens de l'intégrité morale qui voudrait que l'on dénonce ces fictions mensongères et insultantes à l'égard de la France et des Français d'Algérie et des harkis dont les écrans de télévision nous abreuvent pratiquement quotidiennement

Veuillez agréer, Monsieur le Député, mes salutations distinguées

Lucienne PONS