Mon Algérie à moi
Lucienne Pons
sur site le 25-2-2006

14 Ko /9 s
 
retour

MON ALGERIE A MOI

-----------Beaucoup de Français rapatriés d'Algérie retournent en Algérie en visite retrouver les paysages, les villes et villages où ils ont vécu, leurs souvenirs d'autrefois et se recueillir au souvenir de leurs ancêtres morts et enterrés dans ce pays. Certains Français de France et Français Rapatriés me demandent quelques fois " Vous n'êtes jamais retournée en Algérie …. ou….. là-bas ? " et je réponds invariablement " Non je n'y retournerai jamais "……. Assez curieusement je dois avoir un ton définitif dans cette réponse car personne jamais n'a demandé " Pourquoi ?.. "

-----------Ce pourquoi m'appartient, il pourrait demeurer secret, mais j'estime le moment venu d'expliquer pourquoi je n'y retournerai jamais, ne serait-ce pour ceux qui me connaissent bien et pour lesquels je me dois d'être " transparente " selon une expression consacrée.

-----------Tout d'abord parce que le 27 Juin 1962 j'avais décidé de tourner une page pour toujours, ensuite parce que je ne suis pas une adepte des lamentations et enfin parce que je ne regrette rien comme dans la chanson d'Edith Piaf qui avait été reprise par les paras lors de leur départ d'Algérie comme un hymne d'honneur.

-----------Ensuite parce que l'Algérie d'aujourd'hui n'est pas celle d'hier, ce n'est plus " mon Algérie à moi " ses paysages ont été modifiés, des arbres, des vignes ont été arrachés à notre départ, de nouvelles constructions se sont édifiées, des cimetières sont tombés dans l'oubli et la ruine, ma maison est certainement détruite ou habitée par des inconnus, meublée à leur goût et à leur façon, tout cet environnement ne me concerne plus, L'Algérie n'est plus Française, et je suis persuadée que mes souvenirs ne sont plus inscrits sur son sol.

-----------Mon Algérie à moi se trouve à l'abri dans ma mémoire et dans mes pensées, intacte comme un diamant dans son écrin, ses souvenirs revivent en moi toujours présents, vifs, animés et avec un peu d'imagination selon les lieux et les circonstances évoqués j'en ressent encore les sons, les bruits et les parfums la tendresse ou le désespoir.

-----------Mon Algérie, ses paysages , les personnages que j'ai connus et aimés je les porte en moi et il n'est pas question que j'aille les dénaturer sur place plus de quarante ans après mon retour en France. Mon diamant doit rester d'eau pure.

-----------A Chacun son Algérie, à moi ma belle Algérie Française dans mon cœur et mes souvenirs, à eux l'Algérie Algérienne, rendons à César ce qui appartient à César et à mon âme ce qui lui appartient indéfectiblement.

-----------Je trouve lamentable d'aller s'attendrir sur les cendres des feux qu'ils ont allumés pour nous faire partir et même périr..