« Tête haute … Mains propres » 

« Il faut d’abord savoir ce que l’on veut, il faut avoir le courage de le dire, il faut ensuite l’énergie de le faire » (Clemenceau)

avec les réserves d'usage
reçu le 28-2-2012

 


mise sur site : mai 2012

Ko
retour
 

« Tête haute … Mains propres »

 

« Il faut d’abord savoir ce que l’on veut, il faut avoir le courage de le dire, il faut ensuite l’énergie de le faire » (Clemenceau)


            Petit fils d’immigrés espagnols miséreux (un grand-père puisatier, l’autre travaillant la terre), fils de modestes épiciers, je ne suis ni un nanti ni un héritier. Je n’ai jamais disposé d’un franc puis d’un euro que je n’aie gagné à la sueur de mon front… D’abord militaire d’active puis enseignant et écrivain de fortune, j’ai élevé de mon mieux mes deux enfants et j’aide aujourd’hui mes petits enfants afin de leur apporter l’assurance et la sérénité qui m’ont fait défaut à leur âge… Je n’ai jamais bénéficié d’aides sociales autres que les prestations de la CAF durant le laps de temps où mes enfants étaient scolarisés. N’ayant jamais été syndiqué, je n’ai jamais, non plus, participé à une quelconque grève en 41 ans de carrière… ni bénéficié du moindre congé de maladie. Je n’ai jamais fraudé le fisc, jamais été condamné et dispose d’un casier judiciaire vierge. Je ne suis ni opportuniste, ni profiteur, ni le protégé de personne et ne dois qu’à moi-même, l’estime et le respect de mon entourage et de ceux qui connaissent mon parcours…

Jamais la moindre candidature à une fonction de Président d’association, ni même d’élu ; aucune ambition carriériste en politique. J’ai attendu ma 65ème année pour me présenter à une élection cantonale dans le Lunellois : C’était en mars 2011… et renouvellerai cette expérience lors des élections législatives des 10 et 17 juin, la tête haute et les mains propres, dès lors que j’en ai fait la promesse aux Lunellois. Si je devais être élu, j’exercerai mon mandat de député avec loyauté et fidélité envers ceux qui m’auront permis d’accéder à cette fonction et porterai, haut et fier, le projet de Marine ; si ce ne devait être le cas, je reprendrai ma vie tranquille de retraité tout en demeurant fidèle à mes convictions… Là est ma seule ambition… « L'avenir, il n'est pas nécessaire de le prévoir ; il s’agit de le permettre » a écrit Antoine de Saint Exupery.

Mon parti n’est ni à gauche, ni à droite : C’est celui de la France et je l’aime ! Cette France dont je ne saurais déraciner mon cœur, cette France qui fut ingrate  avec les miens en 1962, je l’ai servie des années durant sous l’uniforme, sans me servir. Chaque matin, je me prosternais devant mon drapeau, celui, qu’enfant, mon père, ancien de l’Armée d’Afrique, me fit aimer et vénérer… le seul pour lequel j’ai toujours accepté de mourir : Le drapeau tricolore.

Bien que n’étant pas né sur le sol métropolitain, j’aime l’histoire de cette France là, sa langue, ses paysages, sa diversité, ses héros, ses écrivains, ses poètes, ses martyrs. J’ai bu aux sources de sa culture et méprisé ceux qui, de tout temps, ont cherché à l’avilir. Je me suis toujours efforcé de la défendre de mon mieux ; je ne respire bien que sous son ciel, ai fait mien son passé et endossé ses erreurs.

C’est pour toutes ces raisons que j’ai rejoint, il y a une trentaine d’années, le Front National même si j’ai connu une période de « disponibilité ou de congé sabbatique ». Mon combat mémoriel n’a jamais faibli, ni celui dénonçant l’immigration massive et incontrôlée, l’insécurité croissante qui en découle et les visées hégémoniques du fondamentalisme islamique. Aujourd’hui, je n’éprouve qu’aversion pour ceux qui condamnent cet amour et m’affublent outrancièrement d’un titre de « fasciste, de xénophobe et de « raciste » qu’ils sont réellement les seuls à porter, eux qui sont les vrais destructeurs de l’identité française et attentent à l’esprit de justice, de vérité et de dignité humaine.

Les seuls authentiques « fascistes » aujourd’hui sont les antifascistes. Violents, fanatiques, injurieux, intolérants... la piétaille de Mélenchon, Mohamed Merah verbal dont la soldatesque se recrute aussi dans les mosquées. Lesquelles mosquées ne se trompent pas d’idiots utiles. Les déclarations de l’assassin lui-même semblent n’avoir aucune importance dans l’entendement de tous ces « professeurs de morale » qui commettent ce qu’Aristote désigne comme la faute intellectuelle la plus grave qui soit : « Ne pas voir ce qui est mais voir ce qu’on a envie de voir ».

« Le triomphe des démagogies est passager, mais les ruines sont éternelles » écrivait à ce sujet Charles Péguy.

Les mots étant les plus grands ennemis de la réalité, c’est parce que nous ne relevons pas toutes ces insanités que nous excitons la colère de leurs auteurs. Cependant, je dois à la vérité de dire que j’en ai assez des grands prêtres de cette morale politicienne et journaleuse. Oui, la coupe est pleine de cette religiosité puante et lassante ! De cette démocratie violée, captée, détournée, séquestrée entre les mains de tous ces crétins inutiles qui répètent leurs antiennes comme de parfaits perroquets dressés dans les grands isoloirs ouverts des salles de rédaction, de réunion, des lieux de tous les cultes où la haine athée est masquée dans l'odeur de la défécation du corporatisme péteux. « Dès qu’un sentiment s’exagère, la faculté de raisonner disparaît » clamait Gustave Le Bon…

            L’avenir s’annonce difficile pour la France. Nos institutions vont probablement connaître un changement radical. Seul le Mouvement national incarné par Marine Le Pen sera en mesure de créer un « pare-feu » afin d’éviter que la totalité des Pouvoirs ne soit concentrée au sein d’un même parti à l’Assemblée Nationale et s’opposer avec fermeté à la régularisation des clandestins, au droit de vote accordé aux étrangers, à l’immigration, aux zones de non-droit, à l’insécurité et, par-dessus-tout, à l’islamisation inéluctable de la France… Au-delà des clivages et des attaches partisanes, Marine sera la seule à pouvoir fédérer sous sa bannière –comme le fit, jadis, Jeanne- tous les patriotes français autour du seul Mouvement national à même de faire entendre leurs voix : Le Rassemblement Bleu Marine ! »

Les hommes, tous les hommes sont flottants entre le bien et le mal, entre le dévouement et l’égoïsme, entre le courage et la lâcheté, entre l’esprit de vengeance et de réconciliation. Ils ne réfléchissent pas, ils sont entraînés par toute la médiocrité de la vie et ils réagissent selon leur propre nature. Mais il suffit parfois d’un élan pour qu’ils se dépassent. L’amour de cette France et la crainte de la perdre après avoir connu les affres du terrorisme, de la guerre civile, l’exode et l’exil, m’a donné cet élan.

Aujourd’hui, cet élan, ce patriotisme charnel, cet amour de la France, je les mets au service de mes concitoyens. Ma voix sera la leur et c’est en eux que je puiserai ma force, mon ardeur et ma vitalité : Elle sera entendue !

 

PEUPLE DE FRANCE…     REVEILLE-TOI !

 

                                                                                               Joseph CASTANO

                                                                       e-mail : joseph.castano0508@orange.fr

… Petit fils d’immigrés espagnols ; candidat FN et « Rassemblement Bleu Marine » aux législatives dans la 9ème circonscription de l’Hérault

 

« L’espérance brille dans la victoire, mais il n’y a pas de victoire sans combat » (Charles Péguy)

«  Celui qui lutte pour la survie de sa nation ne transgresse aucun droit ! » (Napoléon Bonaparte)

 

-o-o-o-o-o-o-o-

« On peut, on doit « discuter » avec tout mouvement politique qui le souhaite, et le trop fameux « cordon sanitaire » censé isoler le FN des Français « normaux » est à la fois une infamie morale et une imbécillité politique. Le FN est un parti légal qui a toujours participé au débat public en présentant ses candidats, en acceptant le verdict des urnes et en s’abstenant de semer la pagaille dans la rue. Sa diabolisation, entretenue par le PS, les communistes et les Verts avec un mélange de cynisme grossier et de crédulité quasiment médiévale, doit être dénoncée sans relâche. Elle discrimine et humilie les classes populaires. À cet égard, il serait judicieux que telle ou telle éminence de l’UMP cessât de proclamer urbi et orbi qu’entre PS et FN, elle choisirait le PS » (D. Tillinac – « Valeurs Actuelles »)

-o-o-o-o-o-o-o-

 

                En démocratie, on débat avec le peuple, on écoute le peuple et ensuite on vote en respectant la voix du peuple. Actuellement au Parlement, députés et sénateurs ne sont pas représentatifs de la voix du peuple car ils ne respectent aucunement cette voix. Ils votent en fonction des consignes du parti en occultant systématiquement les aspirations du peuple, d’où ces interférences récurrentes entre citoyens et élus. Les nouveaux députés issus des rangs du Front National auront à cœur de faire entendre la voix du peuple !

 

-o-o-o-o-o-o-o-

 

Une indépendantiste au ministère de la « justice ».

Domota-et-Taubira.jpg

En 2009, en compagnie d’un certain Domota, se réjouissant des désordres qui paralysaient la Guadeloupe et les encourageant, voici la passionaria indépendantiste TAUBIRA, le plus beau spécimen révolutionnaire jamais investi dans un gouvernement républicain.

Par la grâce du Président de la République et de son Premier Ministre, cette égérie de l’anti-France, est aujourd’hui Garde des sceaux, ministre de la subversion et des troubles de l’ordre public, ministre de la violence et de la prise d’otages, ministre du racisme, du terrorisme, et surtout ministre de la haine de la France et des Français.

Les 10 et 17 juin souvenez-vous en !

 

Il s’agit, là, de mon ultime article. Merci de m’avoir supporté durant tout ce temps !...

 

ELECTIONS LEGISLATIVES

        10 et 17 JUIN 2012 –

 

9ème Circonscription de l’Hérault

 

Je suis le candidat de la résistance à :

 

- La régression sociale

- La perte des valeurs

- La mondialisation

- L’insécurité croissante

- L’immigration massive et incontrôlée

- Au chômage

- Au fondamentalisme islamique

- Aux bandes des cités

- A la dictature des marchés financiers

 

En votant pour ma candidature, vous voterez LA  FRANCE !

 

-o-o-o-o-o-o-o-

 

Pour revoir tous les articles de José CASTANO, cliquer sur : - Mes Articles –

 

 Ses ouvrages, cliquez sur : -Ma Bibliographie –

 

Ses conférences, cliquez sur : - Mes Conférences –

 

Sa biographie, cliquer sur : - Ma Biographie –