Alger, Algérie, le thermalisme
Source de Ben Haroun
*

Collection Michel Paulin :« ...j'ai passé une grande partie de mon service militaire dans le village de Laperrine à l'ouest de Palestro, entre 1960 et 1961, j'était détaché dans une SAS et avais un poste de photographe et pu y pratiquer mon métier. Ma fonction me permettait d'aller souvent à Alger que j'ai pu visiter. »


mise sur site le 16-12-2010
* Ne pas confondre avec
Bou Haroun

146 Ko
retour
 

Guides bleus 1955.-
D'ALGER A PALESTRO, 79 k., itinéraire décrit p. 119-120. .La route, bordée de beaux eucalyptus, remonte la vallée de l'oued Djemaa, qui décrit de nombreux méandres dans un fond encaissé, couvert de lauriers-roses. - 90 k. Thiers (anc. Oued Et Alleug), petit centre. - 98 k. A dr., pont et embranchement de la route o 125 qui dessert (3 k.) Laperrine et Ben Haroun, source d'eau alcaline bicarbonatée, très anciennement connue et utilisée comme eau de table.
100 k. A g., embranchement de la N. 25 (ci-après).
La route N. 25 traverse la voie ferrée, laisse à g. (1 k.) Aomar, petit centre de la commune mixte de Dra El Mizan et s'élève au col de Tizi El Arba (615 m.), puis redescend.
13 k. Dra El Mizan (service automobile pour Alger ( hôt. du Djurdjura, tél. 0-06 ; Muraciole, tél. 0-17), commune de 7.950 hab., ch.-1 d'une commune mixte de 69.000 hab., à 460 in. d' alt.., au débouché dépression accusée qui marque la fin vers l'O. de la grande chaine du Djurjura ; centre administratif et militaire important, qui joue pour la Kabylie occidentale le rôle dévolu à Fort-National pour la centrale, ayant dans son rayon d'action les grosses tribus des Flissa, des Maalka, des Beni Khalfoun, des Nezlioua. C'est à Dra El Mizan que fut créé en 1852 le régiment de Zouaves. - Le centre européen s'est développé autour d'un poste créé en 1855. Marché le jeudi.


Pour situer Laperrine et Ben Haroun
Pour situer Laperrine et Ben Haroun


Source de Ben Haroun

Source de Ben Haroun