Opéra de mes jeunes années - Alger
Ce que sera notre nouvel opéra - 1938

A gauche : ta maquette acceptée, oeuvre de M. Taphonneau, qui doit être exécutée et qui répète l'arrondi en grand honneur en 1883. À droite : le projet primé de M. Seller et M. Lathuillière, dont le fer à cheval assure une excellente visibilité selon les méthodes en honneur à notre époque.
(suite sous l'article.)


Echo d'Alger du 19-1-1938 - Transmis par Francis Rambert
sur site : mars 2014

132 Ko
retour
 

ce que sera notre nouvel opera, 1938La commission chargée d'examiner les projets présentés par de nombreux architectes en vue de la transformation de l'Opéra municipal a fixé son choix, ces jours derniers, sur la maquette portant comme devise le mot « Terpsichore » dont nous reproduisons le plan du premier balcon.
Cette maquette est l'oeuvre de M. Taphoureau.
Le second prix a été attribué à MM. Seller et Lathuillière à qui la commission a fait remettre, étant donné l'importance et le très grand intérét de leurs travaux, une prime supplémentaire de 3.000 francs.
Nous reproduisons également une partie des plans de MM. Seller et Lathuillière. On se rendra compte que sur ce projet la visibilité aurait été parfaite de toutes les places du premier balcon.
Le projet « Guignol » a été classé n° 3 ; celui portant la devise « Avion trimoteur » de M. Christofe s'est vu attribuer le quatrième prix ; celui portant une lyre comme devise était classé cinquième.
En un mot, le jury dont la tâche était difficile, s'est rallié à une formule qui rappelait, en l'améliorant, la disposition actuelle.
Comme on peut s'en rendre compte d'après la décoration de la scène exposée dans le grand vestibule de la mairie, c'est une salle d'un art fort moderne que nous posséderons dans quelques mois. Il faut espérer que les travaux seront achevés pour la prochaine saison théâtrale afin que les Algérois ne soient pas privés d'un spectacle qu'ils ont beaucoup fréquenté cette année.