Monuments aux Morts au Plateau des Glières

On a posé hier la dernière pierre
Les ouvriers ont fini, la place est aux artistes

Il est peu d'Algérois qui ne suivent avec beaucoup d'intérêt les différents travaux de construction de l'imposant monument érigé Boulevard Laferrière, à la mémoire des Algérois morts au champ d'honneur au cours de la grande guerre.

L'attention de chacun a été particulièrement retenue par la superposition des énormes blocs de pierre placés jusqu'à une hauteur de douze mètres suivant les .données de la maquette acceptée par le Comité spécialement désigné.

Ces travaux demontage d'un intérêt captivant par la façon dont ils ont été effectués par les soins de l'entrepreneur, M. Marcelin Grégori, ont commencé le 16 août dernier et la dernière pierre a pu être placée hier matin au sommet du monument, en présence de MM. Raffi, maire d'Alger ; Laffont, adjoint au maire ; Luciani, conseiller municipal ; Charras, secrétaire particulier du maire.

Mais disons le de suite, si cet important travail présentant de réelles difficultés a pu être exécuté en si peu de temps, c'est que l'entrepreneur
avait fait appel à l'excellente collaboration et à l'intiative de son beau-frère, l'acconier bien connu des services maritimes, M. François Valéro.

Par son expérience des choses d'arriniage et d'élévation des poids lourds, M. Valéro a pu au moyen.d'un dispositif ingénieux et spécial, de son invention, se composant d'une simple chèvre à tête sans traverse de 18 mètres de hauteur et de 9 mètres d'ouverture au pied, accomplir un véritable tour de force.
(suite dans l'article.)

Echo d'Alger du 9-10-1927- Transmis par Francis Rambert

ici, en déc.2017

330 Ko
retour
 
On a posé hier la dernière pierre

On a posé hier la dernière pierre