cinémas d'Alger
de l'A.B.C au Vox
Jean Gabin et Tela Tchaï sont arrivés en Alger
Echo d'Alger du 9-12-1935 - Envoi : Francis Rambert
sur site :juin 2019

Martha Noémi Winterstein née Vanhootegem dite Tela Tchaï née le 10 août 1909 à Roubaix et morte le 15 juillet 1993 à Saint-Tropez, est une artiste-peintre et actrice française d'origine tsigane.

...
Par « Ville-d'Alger » sont arrivés, hier, en notre ville, deux vedettes de l'écran. Jean Gabin compte sur les scènes parisiennes des succès nombreux. Depuis qu'il paraît aussi sur nos écrans, les Algerois ont appris à estimer son grand talent et la vérité toujours virile des personnages qu'il sait camper de façon si personnelle. Tela-Tchaî, la petite tzigane a porté sur l'écran les danses et le charme de sa race errante. Ces deux artistes paraîtront bientôt sur la scène d'un de nos plus grands cinémas, ainsi qu'on le lira en cinquième page.

En présence du succès sans précédent remporté auprès du public algérois par « La Bandera », où Jean Gabin a fait une création qui a permis à des critiquer, qui passent pourtant pour exigeants, d'écrire : « qu'il s'y était révclè le meilleur acteur du monde », la direction du Nouvel Olympia Cinéma a obtenu que — malgré ses contrats en cours et un départ imminent pour la Tchécoslovaquie, — ce grand artiste vienne en personne présenter à nos concitoyens, le chef-d'oeuvre du cinéma français.

Avec une simplicité charmante, Jean Gabin a accepté de dire aux spectateurs de la coquette salle de la rue de la Poudrière, comment il avait tourné l'oeuvre de Julien Duvivier, et comment il avait réalisé le rôle poignant du légionnaire Gilieth.

Il est arrivé, hier matin, par le paquebot « Ville-d'Alger ». Nul doute que dès ce soir, les Algérois ne réservent le cha leureux accueil qu'il mérite à cet artiste probe et sincère auquel ils doivent de si nombreux moments de profonde émotion.
(suite dans les articles.)

1100 Ko
retour
 

Jean Gabin et Tela Tchaï sont arrivés en Alger

Jean Gabin et Tela Tchaï sont arrivés en Alger