Champ de Manoeuvres
à propos de l'E.P.S. de garçons du Champ-de-Manoeuvre

L'année scolaire est à peine terminée au'il faut songer à la prochaine rentrée. Nous parlerons, un jour, des grandes difficultés de nos écoles primaires élémentaires. nous nous occuperons, aujourd'hui, de ceux qui en sortent.

Différents examens ont déjà fixé le sort de nombre d'entre eux.

En octobre, les uns entreront dans les lycées et collèges pour y continuer des études qui les conduiront à l'enseignement secondaire et aux carrières libérales ; d'autres, sont désignés pour les écoles primaires supérieures, les cours complémentaires ou les établissements d'enseignement technique.
(suite sous l'article)

Echo d'Alger du 8-7-1933/ Transmis par Francis Rambert
mise sur site : juin 2014

375 Ko -
retour
 

Les E.P.S. continuent à jouir de la faveur des élèves et des parents.

Il semble que la note — « Echo » du (4 juin) — de Mme la Directrice du Lycée de jeunes filles et de M. le Proviseur du Lycée de garçons, sur la longue durée des études secondaires et les médiocres résultats qu'elles donnent lorsqu'elles ne sont pas poussées jusqu'au bout, ait retenu l'attention des pères de famille ; aussi beaucoup d'entre eux, revenant à une plus saine compréhension de l'avenir de leurs enfants, les orientent-ils vers l'enseignement primaire supérieur qui seul, en trois années, peut donner un enseignement général et professionnel capable de mettre, à la fois, la plume et l'outil entre les mains des enfants de notre démocratie.

On comprendra aisément pourquoi, ces jours derniers, les demandes d'inscription aient abondé dans toutes les E.P.S. et tout particulièrement pour celle qui doit s'ouvrir au sein de ce quartier populeux et ouvrier du Champ-deManoeuvre.

Au sujet de cette E.P.S., plusieurs de nos lecteurs semblent craindre qu'elle ne puisse fonctionner en octobre. Sur ce point nous tenons à les rassurer et à leur donner les raisons de notre optimisme.

Sans doute, l'ouverture de cette importante école a été retardée d'une année. laissant ainsi improductif. comme nous le faisait remarquer l'un de nos correspondants, un capital considérable: mais ce retard constitue à lui seul une assez lourde obligation pour qu'il puisse se renouveler.
(suite de la suite dans l'article)