Alger, la Cathédrale et la Casbah
Obsèques de Camille Saint-Saëns à la cathédrale d'Alger (1921)
Document adressé par "Promusica", Régis Boulier
sur site le 25-08-2004
2°/ Quatre articles de l'Echo d'Alger : l'illustre compositeur Saint-Saëns est mort à Alger.

Notis écrivons sous le coup de la funèbre nouvelle qui brusquement nous a surpris et qui aura une longue répercussion dans toute l'Algérie, aussi bien que dans la France entière.

L'illustre maître Saint-Sains est soudain décédé hier soir.

Arrivé à Alger — cet Alger qu'il aimait tant — le 4 décembre dernier. il habitait l'Hôtel de l'Oasis. Il s'était retiré dans sa chambre, à l'heure habituelle, sans donner aucun signe d'indisposition, lorsqu'à 11 heures, on s'aperçut qu'il avait cessé de vivre.

C'est une perte irréparable pour l'art musical français, au premier rang duquel le prodigieux vieillard, âgé de 86 ans, continuait à briller de tout l'éclat de son incomparable gloire. Paix soit aux cendres du grand homme qui est venu mourir sur sa terre de prédilection.
(suite dans l'article.)

Echo des 17-18 et 19 -12-1921 - Transmis par Francis Rambert
mars 2016

400 Ko
retour
 
Obsèques de Camille Saint-Saëns à la cathédrale d'Alger (1921)
L'illustre compositeur
L'illustre compositeur
Dessous : le programme
Dessous : le programme

APRÈS LA CÉRÉMONIE A LA CATHÉDRALE
Le cercueil contenant la dépouille mortelle du grand compositeur Saint-Sains est porté jusqu'au corbillard qui doit l'amener sur les quais où seront prononcés les discours.

APRÈS LA CÉRÉMONIE A LA CATHÉDRALE