Aménagements hydroélectriques d'Algérie

L'eau des oueds plus forte que le charbon
Vaste programme et gigantesques travaux hydro-électriques
donneront, cette année, à l'Algérie 112 millions de kilowatts


2.- Le préfet d'Alger a inauguré hier la centrale de Souk-el-Djemaâ

Ces résultats étonnants entrent dans le vaste programme hydroélectrique dressé et mis en exécution des 1940. Son but alors était de doubler la production d'origine hydraulique, tout en améliorant les conditions d'exploitation de l'ensemble ainsi constitué.

Un tel effort, que l'on peut qualifier de gigantesque, porte maintenant ses fruits. Pour vous en convaincre, nous citerons les chiffres énoncés. par M. Veckel, directeur général de l'Electricité et Gaz d'Algérie.

Lors ,des années 40 à 44, la production hydroélectrique, pour les quatre premiers mois, était de 20 millions do kw. Pour 45-46, la production atteignait 30 millions de kw. 1947-48 a, vu ces chiffres osciller entre 37 et 39 millions de kw.

« En mars de cette année, a déclaré avec fierté M. Veckel, et pour la première fois dans l'histoire élec trique de l'Algérie, la production d'origine hydraulique a dépassé l'énergie thermique vapeur... »

L'usine de Souk-el-Djemaâ

Pour magnifier la réalisation de ce programme, M. Ernst, préfet d'Alger, a procédé, hier, à l'inauguration officielle de l'usine hydroélectrique de Scuk-el-Djemâa, près de Michelet.

Dans un décor majestueux, au pied de versants abrupts, cette centrale utilise la chute de Michelet qui draine toutes les sources de l'Acif-eiHammam, les restituant dans la vallée de l'oued Djemâa, sous une chute brute de 327 m. 50.

Les travaux, qui ont commencé en 1941 ont été sensiblement ralenti durant la guerre pour reprendre intensivement en 1945.

La prise d'eau a été installée 1 762 mètres, dans l'Acif-el-Hammam L'ouvrage permet de barrer les eaux et de les dériver dans une galerie souterraine d'une longueur de 5 kilomètres 100, d'un diamètre intérieur de deux mètres.

La conduite forcée, qui épouse dans son dernier tronçon, avant l'usine une pente de 90 % a un diamètre moyen de un mètre sur une longueur développée de 920 mètres.

L'usine, qui est équipée de trot groupes turbo-alternateurs de 3.50 kva chacun, alimente le réseau de distribution à 30 kv de la Grande Kabylie. Le supplément disponible est dirigé sur les grands centres de consommation de l'Algérie par l'intermédiaire des réseaux à 60 kv et 150 kv d'inter connexion générale. La production en année moyenne de l'usine de Souk-el-Djemâa est de vingt-deux millions de kw.-h. SignaIons que la centrale turbine depuis novembre et a déjà produit 17 millions de kw.-h.

L'inauguration officielle

Le préfet d'Alger, qui était accompagné par MM. Maisonneuve, président du conseil d'administration d'E.G.A. ; Veckel. directeur général ; Raffour, directeur du cabinet da préfet, et Perrier-Robert, sous-préfet de Tizi-Ouzou, a été reçu à Souk-el-Diemaâ par M. Frison, directeur de la production électrique.

La caravane s'est tout d'abord rendue à la prise d'eau en empruntant un chemin de montagne : une quinzaine de kilomètres tortueux, escarpés, poussiéreux !

Au pied de l'Aci-el-Hammam, M. Ernst a pris contact avec les caïds de la région et les présidents de centres municipaux des villages de Darna. Aït-Daoud et Ait-Saâda (nota retrouver sur le plan joint.)M. Durmond, administrateur en chef de la commune mixte du Djurdjura, a exposé en leurs noms, au préfet d'Alger, les revendications de ces centres de montagne,

L'électrification des campagnes

Le point le plus important, qui a déjà fait l'objet de nombreux débats au conseil général, est l'électrification de ces villages difficilement accessibles.

Cette réalisation essentielle permettrait à ces populations d'exercer de nouveaux métiers à caractère semi-industriel. Ou enrayerait ainsi l'émigration de ces nombreux Kabyles vers la Métropole où bien souvent ils ne trouvent que déceptions, misères et maladies.

On connait le vaste plan d'ensemble qui comporte la création d'écoles professionnelles pour la jeunesse kabyle. Cette action ne sera efficace, cependant, que ,si cette main-d'oeuvre est fixée sur place. On imagine donc l'importance sociale que représente l'électrification du pays kabyle.
M. Ernst, qui connaît bien ce problème, a assuré les présidents des centres municipaux de tout son appui et leur a promis de s'occuper activement de lui trouver .une solution.

Réception à Michelet

Le cortège s'est ensuite rendu à la Centrale de Souk-el-Djemaâ, où les importantes turbines ont été mises en route devant les visiteurs à la fois intéressés et étonnés.

Cette inauguration officielle s'est terminée à Michelet, où le préfet et sa suite ont été les hôtes de la Direction de l'E.G.A.

A la table d'honneur nous avons noté la présence de MM. Tamzali, sénateur ; Aït Ali. Papillon, Ouahioune, Khiar, Si Salah. Hacène Ahmed. Fayolle, délégués à l'Assemblée algérienne ; Burckardt, vice-président du conseil général ; Aït Ali, conseiller général ; Chauvin, de la chambre d'agriculture : Lordet, directeur de l'Equipement : Breton, chef des services administratifs Banelly, directeur des services financiers ; Fagart, secrétaire général du conseil d'administration de l'E.G.A. ; Murat. sous-directeur à l'Energie . et à l'Industrie et de nombreuses personnalités locales.



Extrait de l'Echo d'Alger du 3-6-1949 - Transmis par Francis Rambert
mise sur site : avril 2020

600 ko -
retour
 


Le préfet d'Alger a inauguré hier la centrale de Souk-el-Djemaâ

Le préfet d'Alger a inauguré hier la centrale de Souk-el-Djemaâ
Le préfet d'Alger a inauguré hier la centrale de Souk-el-Djemaâ
L'usine est repérable sur la gauche du D de Djemaa.