AÏN-EL-TURK, environs d'Oran
On trouve aussi, assez souvent,: Aïn-el-Turck

ENVIRONS D'ORAN.-
16 k. Aïn El Turk (hôt. Saint-Maurice ; rest. Beau-Séjour) commune de 5.200 hab., à 20 m. d'alt., au-dessus d'une belle de sable fin. La route d'Oran arrive sur une place où s'ouvre à dr. une large avenue qui conduit à la place des Victoires où a été érigé le monument aux Morts ; là, à g., la route descend à la plage.
Au voisinage, marabout de Sidi Bou Ameur et ruines berbères.
La plage d'Ain EI Turk servait de point de débarquement aux janissaires d'Alger lorsqu'ils venaient assiéger Oran. C'est également sur cette plage que débarqua le 30 juin 1732, le comte de Montemar, parti d'Alicante le 15.; il y culbuta 40.000 Arabes qui voulaient s'opposer à la descente de ses troupes, et il entra le lendemain sans coup férir dans Oran, qui fut ainsi reconquis vingt-quatre ans après avoir été abandonné.
ENVIRONS. — A 4 k. N.-0., Cap Falcon, par une bonne route s'embranche à g. devant le monument aux Morts et s'élève parallèlement au rivage ; au delà de Falcon (rest. Les Flots Bleus), on atteint le cap, qui porte un phare d'une portée de plus de 30 milles (très jolie vue), la route continue vers l'O, en longeant la côte et rejoint à Bou Sfer la route principale (ci-après).
La route D. 20 qui prend à g. sur la place centrale d'Ain El Turk s'élève bientôt et offre une belle vue sur la mer et le cap; elle traverse la plaine des Andalouses pour atteindre le pied nord du Murdjadjo.(guides bleus Hachette, 1955).


url de la page : http://alger-roi.fr/Alger/ain_el_turck/ain_el_turck.htm

mise sur site : novembre 2012

30 Ko
retour
 
EN CONSTRUCTION
Aïn-el-Turck
Aïn-el-Turck
nov. 2012
Aperçus de vignettes
20-2-2011
Texte : Ain-el-Turck, par Edgar Scotti.(†)